Internat guidan raya yaran karkara

Accueil > Dossier enfants > Promotion 2007 > Alia Malam

Alia Malam

A) Données générales
Age : 12 ans (Née vers 2001)
Sexe : féminin
Village d’origine : Gobroua, Gangara (Action : Soutien Scolaire).
Date d’arrivée à l’internat : 2007

B) Composition de la Famille et situation socioéconomique
Nom du père : Abdou Salam (polygame à un moment).
C’est l’Imam du village) Age :
Nom de la mère : Mariam Age :
Profession du père : Cultivateur
Ménage : 1 homme, 1 femme et 9 enfants. Ses frères et sœurs sont Abdoulwahab, Rachida, Mansour, Bintou (ex élève), Ali, Dayaba, Adaher, Zouladeini.
Patrimoine du ménage : 1 champ
Revenus : Agriculture, élevage

C) Lien avec les personnes ressources
- 

D) Lien avec d’autres enfants de l’internat
Cousine de Ousseiba et de Tassiou Lawan. Elle a des liens avec Rabé et Maria (sa tante)

E) Tuteur
Dogowa

F) Visites reçues à l’internat durant l’année scolaire 2008/2009et sorties en ville
Elle a été visitée 3 fois, une fois par l’enseignant du village, une autre par son père et sa mère et une autre par le chef du village
Elle est sortie en ville plusieurs fois chez le personnel de l’internat

G) Parrain français
Depuis son arrivée, elle a réceptionné 8 fois de son parrain français et 3 fois durant l’année scolaire 2008/2009

H) Commentaires sur son comportement
Elle est discrète, calme et timide.
Son problème des pieds l’empêche parfois de participer aux activités à l’extérieur.

Hamady 28/12/2014
Le père de d’Alia 07 : Nous avons dit expliqué à ce dernier que sa fille est très agitée cette année. Elle est très distraite et régulièrement en faute. Cette agitation à même eu des incidences sur ses résultats scolaire. Dans un premier temps, il avait voulu nous faire croire qu’il n’avait pas de rôle à jouer dans ce état de fait. Mais après une explication des rôles des uns et des autres (parents, internat et enfants) dans l’accompagnement des enfants, il a promis de discuter avec sa fille afin de jouer sa partition. Même si sa fille n’est très brillante, elle a les moyens nécessaires pour passer en classe supérieure comme l’atteste ses résultats de l’année dernière. Quant à la fille, elle était restée débout en larme durant tout l’entretien.

Hamady 11/12/2014
Avec Ali, nous avons attiré leur attention sur leurs notes depuis la rentrée. Nous leur avons signifié qu’avec ces notes, elles ne pourront pas avoir la moyenne au premier semestre. Donc, elles ont le devoir de se réveiller pour rattraper le retard qu’elles ont accusé. En commentant leurs notes nous leur avons dit qu’il est inconcevable qu’à l’internat un enfant n’ait pas la moyenne dans les matières de leçon.
Pour les rassurer nous avons expliqué que nous connaissons bien leur niveau. Par conséquent nous ne leur demandons pas d’être les meilleures de la classe. Mais elles sont capables d’avoir au moins la moyenne. Durant toute la réunion les deux filles se sont senties concernées et ont bien mesuré l’importance pour elles de ramener de bonnes notes de l’école. C’est ce qu’elles nous ont promis à la fin.

Hamady 12/11/2014
Depuis cette rentrée Alia est régulièrement prise en faute et punie. ces notes même sont instables. Hier soir encore elle était en retard de quinze minutes dans la salle de répétition. Nous avons tenu une réunion de recadrage avec elle.
Mission de suivi 08/2014
Village Gougourzou
1. Nom de l’enfant :
Alia Malam Salamou
2. Nom du père :
Salamou Abdou
3.Nom de la mère :
Mariama
4. Evolution de la famille :
10 enfants dont 5 filles. Alia est la 5ème enfant
5. Etat de santé de l’enfant Bon
6. Description ante de l’enfant :
C’était une enfant respectueuse de ses parents
7. Changements observés Elle est socialement plus mûre
8. Réaction de l’enfant Elle était absente lors du passage de la mission
9. Motivation Pour la réussite de l’enfant
10. Activité de l’enfant au village Travaux ménager et champêtre
11. lavage des mains : Fait
12. brossage : Fait
13. Bain : Fait
14. Lessive Fait
15.Transfert des règles d’hygiène Fait
17.Utilisation de la moustiquaire Fait
18.Prise des médicaments Fait
19. Commentaire du père :
Quel métier pour votre fille ?

Allez-vous la laisser finir ses études ?

Quelles sont leur réflexion de retour de l’internat ?
Le revient à Dieu et nous suivons sa volonté

Elle terminera ses études, quel que soit le temps que cela va prendre
Elle parle de l’importance de l’éducation reçue à l’internat : cours de répétitions, études surveillées, études religieuse etc.
21. Intégration de l’enfant dans le village Elle s’est fait beaucoup d’amies. Elle a même reçu la visite de certaines amies de Tegoumar avec qui elle était à l’internat
22. Education reçue à l’internat Nous vraiment satisfaits de son encadrement
23Commentaire Hamady : Un père qui est le point focal de l’internat dans le village de part son engagement et sa motivation pour le projet

Mazika 22/12/2013
• Entretien avec la mère de Alia
- le travail de Alia est en dent de scie et cela depuis bientôt deux ans.
- j’aurai voulu entendre autre chose du genre :votre fille travaille bien ;et son père et moi, nous voulions qu’elle étudie ;je vais lui en parler et informer son père.
Notre plus grand souhait est de les voir réussir.

08/13 Entretien avec le père de Alia
- Quel métier pour votre fille ?
- Infirmière
- Vivra-t-il en ville ou au village ?
- En ville
- Allez-vous la laisser terminer ses études ?
- Sans problème
- Le mariage ?
- Il faut qu’elle termine ses études
- De retour de l’internat, vos enfants sont ils bien intégrés dans leur famille, dans le village ?
- Très bonne intégration
- Quelles sont les réflexions faites par votre enfant du retour de l’internat.
- Elle ne dit que du bien de sa vie à l’internat.
Commentaire du Directeur : Le père est toujours l’un des premiers à nous accueillir quand on arrive dans le village.

Mise en dossier le 05 Juin 2013 : Evaluation danse et chorégraphie ;
Alia Salamou : Elle a de la volonté et fait de son mieux pour maitriser les pas de danse.

Mise en dossier le 21/04/2013 : De Pascal
EVALUATION 19/04/2013 (pourcentage de bonnes réponses)
Nom Conjugaison (temps de l’indicatif présent) Pluriel des noms Féminins des noms Sons (s/ss/z ; en/am ; en/an ; eau/au/aut/aud) Règles orthographiques (ou/où ; et/est ; a/à ; on/ont etc…)
Rabé 90 % 66 % 14 % 50 % 90 %
Karima 66 % 77 % 67 % 78 %
Alia 89 % 56 % 75 % 69 %

Commentaires :
Nom Observation
Rabé Les difficultés avec certains sons se confirment. Rabé a beaucoup de difficulté à se concentrer et ne maitrise pas les règles de genre (féminin). Il a un bon niveau en conjugaison et orthographe
Karima Des petites lacunes en conjugaison mais globalement Karima possède des acquis de base. Si elle travaille elle doit obtenir sa moyenne. Elle n’est pas en grande difficulté
Alia Elle a des petits soucis avec le pluriel des noms. Malgré tout l’évaluation de Alia est bonne. Ce qui ne reflète pas avec ses résultats scolaire.

Ces trois enfants ont des résultats scolaires moyens voir très bas pour Alia. Pourtant sur le logiciel informatique ils se débrouillent relativement bien. J’y vois 2 raisons :
- Ils prennent du plaisir dans les apprentissages en informatique
- Ils ont tout le temps qu’ils veulent pour répondre.
Conclusion : le rythme à l’école est sans doute trop rapide pour eux. Quand ils ont le temps et s’ils prennent du plaisir, ils parviennent à comprendre

Av le 11 04 alia n’a jamais eu la moyenne depuis le début de l’année et elle est en cm2. Les résultats de la dernière composition sont désastreux (2,89 de moyenne). Il est décidé qu’elle ait des cours de rattrapage individualisé avec rabé et ousseiba avec ibrahim depuis la mission de mars puis ibrahim est parti et c’est moutari qui a pris le relai. Elle a intégré le groupe de pascal en informatique en mars. Et les skypes depuis le 4 04 avec av.
Voir cr fichiers skypes

03 2013 AV alia suit ds cours individuels de soutien (enfin ils sont 3 avec le répétiteur depuis la mission de février) en plus du soutien scolaire et va avec pascal depuis le 23 03 en informatique. Elle n’a jamais eu la moyenne à ses compositions, et on va démarrer les skypes la semaine prochaine. Elle vient d’avoir 2 de moyenne…

RE 3 12 12 Alia Salamou : Fille dynamique, souriante et respectueuse. Elle s’entend bien avec ses camarades. Elle a un bon comportement surtout envers l’adulte. Sur le plan académique elle s’est beaucoup améliorée. Il y’a une grande amélioration aussi sur son hygiène. (A prendre des dispositions sur sa maladie des pieds pendant la période de fraicheur.)

Mise en dossier le 02 Septembre 2012 : CR Mission du directeur (vacances 2012)
Village (gouagourzo)
1.Nom de l’enfant :
Alia
2. Nom du père :
Malam Salamou
3.Nom de la mère :
Mariama
4. Evolution de la famille :
8 enfants
5. Etat de santé de l’enfant Bon
6. Description ante de l’enfant :
Jeune fille polie mais qui a des larmes faciles
7. Changements observés Un peu moins réticente pour exécuter les tâches qu’on lui demande
8. Réaction de l’enfant Il a fallu que sa mère l’appelle pour qu’elle vienne nous saluer
9. Motivation <>
10. Activité de l’enfant au village Travaux ménagers
11. lavage des mains : fait
12. brossage : fait
13. Bain : fait
14. Lessive fait
15.Transfert des règles d’hygiène A ses sœurs
17.Utilisation de la moustiquaire Non fixée
18.Prise des médicaments effective
19. Commentaire du père : >>Même après ma mort, Alia va continuer ses études ;cette fille est à vous>>
20. Commentaire de la mère : <>
21Commentaire du directeur : Son père m’a presque accompagné dans presque toutes les maisons des autres enfants

Mise en dossier le 16 Avril 2012
Le 07 Avril 2012 : Entretien avec Alia Salamou par Nana Fassouma : Je lui ai demandé son projet d’avenir et elle dit qu’elle veut être docteur. Tu connais le travail du docteur lui dis-je ? Oui dit-elle c’est lui qui soigne les malades. Je lui ai dit que c’est exactement ça mais son travail demande de longues études. Est-ce que tu le sais ? Oui dit-elle. Je lui ai donné comme conseil de bien travailler à l’école et la récompense viendra avec cette volonté

Mis en dossier le 03/04/2012
Le 01 Avril 2012 : Entretien avec Alia et Yamouna par Zalika : Concernant le constat que j’ai fait sur elles par apport à la propreté en général. Il y’a une amélioration et elles sont contentes de la stratégie mis en place. Maintenant elles sont en concurrence avec les filles qui sont pris en charge par l’autre équipe ; Il s’agit de Maria et Ousseiba, chacune d’entre elles veut qu’on lui dit qu’elle est la plus propre. Alia dit qu’elle a honte quand on la classe parmi les plus sales. Elle a jurée qu’elle va être parmi ceux qui seront récompensé à la fin d’année sur l’hygiène. Yamouna m’a dit qu’elle a beaucoup changée. Durant le mois passé elle n’a pas fait pipi et elle fera le tout pour être parmi les plus propres. Je les ai encouragés à continuer sur cette lancée.

Compte rendu du comité de suivi du 26/03/2012

ALIA
Problématique de l’enfant : baisse des résultats scolaires. Problème d’hygiène et maladie des pieds. Risque de décrochage scolaire.
Vie sociale : Elle pleure souvent et supporte mal les moqueries de ses camarades. Malgré tout quand tout va bien elle est joyeuse, souriante et dynamique dans les activités (en fait elle est très sensible).
Hygiène : Malgré une amélioration récente, Alia nécessite un suivi individuel. Ses habits sont souvent sales. Elle ne se lave pas régulièrement.
Santé : Elle a des crevasses sous la plante des pieds. Elle ne doit pas marcher pieds nus. Les choses se sont améliorées.
Contexte familial : Son père est un marabout très influent. Il vient souvent à l’internat et il est très favorable à l’école.
Stratégies éducatives :
-  Remédiation scolaire avec Nana Fassouma
-  Suivi individuel de son hygiène avec Zélika et Aïchatou, évaluation chaque 2 semaines
-  Problèmes de pieds suivis par Rabi

Re 09012012
Alia Malan Salamou : C’est une fille respectueuse, toujours souriante, aime jouer au ballon prisonier et participe activement à toutes les activités. Elle s’est beaucoup améliorer sur son hygiène par apport a l’année dernière. Elle a les pieds fissurés mais son état c’est beaucoup amélioré voir même en guérisson de par un traitement préscrit par Rabi.

et 2/8/ :2011 maz
1. Village :Gouagourzo
2. Nom de l’enfant :Alia
3. Nom du père :Malam Salamou
4. Nom de la mère :Mariama
5. Constitution de la famille : 10 enfants (4filles) ; ceux qui ont l’âge d’aller à l’école y vont
6. Etat de l’enfant : l’état de santé de ses pieds s’est amélioré
7. Description ante de l’enfant : Une certaine suffisance quand les parents lui parlent
8. Les changements observés
- positifs :
- Négatifs : elle est devenue hautaine
9. Observations particulières des parents
Motivation des parents :<>
10. Activités de l’enfant au village : elle garde les troupeaux
11. Utilisation des règles d’hygiène :
Hygiène corporelle : ok
- lavage des mains : fait
- Brossage : fait
- Bain : fait
12. transfert des règles d’hygiène : non fait
13. Prévention santé :
- Utilisation de la moustiquaire : fixée
- Prise des médicaments : ok
14. description de cadre de vie et de l’organisation interne de l’internat
15. Réaction des parents : Malam Salamou est un ardent défenseur de l’internat dans le village de Gouagourzo.
Ce marabout est convaincu de l’intérêt de l’école ne serait-ce que pour chasser l’ignorance..
Alia était absente.

Echange pc av 05 11 anecdote
Concernant ton rapport,
1 tu as raison d’insister sur le fait que les enfants marchent pieds nus, mais je te demande de vérifier particulièrement les pieds d’alia avant le dé part : cette enfant que j’ai envoyée mettre des chaussures plusieurs fois pdt la mission souffre d’une affection de la voute plantaire (fissures surinfectées) très difficile à traiter sauf par le port de chaussures ce qu’elle déteste faire… or son père est très inquiet pour les lésions de sa fille et apprécie beaucoup les onguents traditionnels. Ce serait super qu’alia porte des pompes tous les jours pendant les dernières semaines pour qu’elle revienne avec des pieds à peu près normaux au village !!!!
J’ai vu Alia ce matin. Ses pieds n’ont pas de fissures infectées. Je lui ai rappelé les consignes de « Tantie Anne », elle est repartie ravie qu’on s’inquiète de ses pieds avec un grand « merci tonton ». Adorable

RE 29 11 2010

Alia : Aucun problème particulier avec cette fille qui fait des pieds et des mains pour rattraper son retard dû à ces problème de pieds ; d’après son éducateur, elle fait d’énormes progrès ;les autres enfants profitent de son handicap pour se moquer d’elle et elle passe inaperçue à l’internat

Visite village, Vacances d’été 2010

Evolution de la famille : petite sœur(Zaya)
Etant de santé de l’enfant : ras hormis l’éternel problème de pieds
Description ante de l’enfant : elle se fâche très vite
Changements observés :ras
Réaction de l’enfant : je l’ai pas vue
Motivation : a la fin de ses études, elle pourra aider ses frères
Activité de l’enfant au village :garde les animaux
Utilisation des règles d’hygiène :
- lavage des mains : fait
- brossage : fait
Bain : fait
Transfert des règles d’hygiène : non fait
Prévention santé :
Utilisation de la moustiquaire : utilisée (internat)
Prise des médicaments : fansidar pris.
Commentaire du directeur :le père de cet enfant nous a toujours accueilli avec chaleur et comme c’est un marabout, il connaît l’importance des études.

Compte rendu : mission retour des enfants aux villages 0/5/2010 et 31/5/2010
- On parla des problèmes des pieds de la petite qui l’ont affecté à tel point que son travail a connu une évolution en dent de scie cette année ; Malam Salamou est fier de la présence de sa fille à l’internat car il me confia que son seul désir est de voir sa fille réussir ; il prie Dieu pour que ce projet ait une longue vie.

Réunion Educative 10 mai, 2010

Elle est serviable, gentille, respectueuse et souriante. En ce concerne l’académique, elle est sérieuse, elle veut apprendre. Elle est courageuse. C’est une fille très positive. Elle chante et danse très bien. Elle a une grande personnalité. Elle arrive à aller au-delà des moqueries et des railleries car les enfants ne sont pas toujours sympathiques vis-à-vis de son problème aux pieds. Elle ne se querelle jamais avec les autres.
Il faudrait voir avec la Fondation qu’est-ce qu’on peut faire en ce qui concerne son problème des pieds. Il faut concrétiser quelque chose pour que l’année prochaine durant la période de froid, elle ne se retrouve pas dans la même situation car ceci pourrait avoir des fortes conséquences sur sa scolarité. Il faudrait aller au-delà de l’hôpital de Zinder. Il faut décider alors qu’est-ce qu’on fait, on suit la voie médicale ou bien le traitement traditionnel.

FORMULAIRE ENFANT
Nom de l’Enfant : Alia
Encadreur : Ibrahim Sofo (dit Mazika)
Date : Avril, 2010

Profil moral de l’enfant

Quelles qualités morales pouvez-vous donner à cet enfant ? (Trois au minimum)
Honnête, sincère et franche.

Comment jugez-vous l’évolution de cet enfant au sein de l’internat ? Argumentez
Au retour, cette fille pleure beaucoup mais dès qu’elle arrive à l’internat, elle oublie son village.

En dehors de sa scolarité, l’enfant nécessite-t-il un suivi particulier ?dans quel domaine ?
Dans le domaine de la santé, en ce qui concerne le problème de ses pieds.

Quelles mesures de prise en charge suggérez-vous ?
Il faut amener progressivement cette fille à ne pas verser des larmes pour un oui et pour un non.

Rapport envers le personnel

Pensez-vous que l’enfant a des animosités particulières envers le personnel de l’internat ?
Je ne le pense pas.

Comment réagit-il lorsque vous l’interpellez ?
Sa réaction est toujours positive.

L’enfant, vous interpelle-t-il spontanément ?
Non

Avez-vous déjà eu des discussions confidentielles avec cet enfant ? (Il n’est pas nécessaire de préciser sur quels aspects vous avez eu l’occasion de discuter)
Par rapport au problème de ses pieds.

Rapports entre enfants

A l’enfant des rapports de rivalité envers un ou plusieurs enfants ? Lesquels ?
Elle peut se trouver marginalisée mais ça vient des autres enfants à cause de son problème des pieds. Elle a réussit à aller au-delà de ça.

A l’enfant des rapports d’amitié envers un ou plusieurs enfants ? Lesquels ?
Avec Maria, Harira

A votre avis, a l’enfant des rapports d’amitié avec d’autres enfants n’appartenant pas à son village ?
Oui

Considérez-vous l’enfant sociable ou plutôt solitaire ? Pourquoi ?
Souvent elle est seule en raison de son problème des pieds et parce qu’elle est sale.

Rapports en dehors de l’internat

Savez-vous si l’enfant a des amis en dehors de l’internat ? (Reçoit l’enfant des visites des externes au sein de l’internat, l’enfant vous a parlé ou vous l’avez entendu parler d’un/une ami/e externe à l’internat)

Village

L’enfant se montre-il nostalgique du village ? Pourquoi ?
Pas du tout.

Avez-vous eu l’occasion de discuter avec des membres de sa famille, de son village ? Quelles impressions avez-vous eu suite à ces échanges ?
Avec son père, un homme attaché à l’éducation de sa fille.

Scolarité

Quelles qualités donnez-vous à cet enfant en tant qu’élève ?
Elle travaille passablement.

Dans quel domaine manifeste-il des capacités particulières ?
Elle a une écriture soignée.

Dans quel domaine évolue-il plus lentement ?
Dans tout ce qui est effort physique

A l’enfant besoin d’une prise en charge particulière en ce qui concerne sa scolarité ? Quelles sont vos suggestions ?

Activités périscolaires

A votre avis, quelles sont les activités préférées de cet enfant ?
Les osselets.

Dans quelles activités montre-il des capacités particulières ?

Quelles activités l’enfant semble ne pas aimer ? Pourquoi ?
Les activités qui nécessitent un effort physique.

Conclusion :

D’un point de vue général, comment l’enfant a-t-il évolué depuis le début de l’année ?
Son évolution est positive.

Est-il nécessaire de mettre en place des mesures particulières vis-à-vis de cet enfant ?
Le suivi doit être toujours mis en place quand elle s’alite pour le mal de ses pieds.

Février 2010 Mission AV et LB au village

Au cours de la mission dans un village nous avons proposé à son père d’emmener Alia à Niamey pour qu’elle ait des soins pour ses pieds. Il a eu l’air affolé, et a dit qu’on allait lui couper la jambe, nous avons dit que non, bien sur, que c’était pour qu’on ne la lui coupe jamais que nous faisions cela. Finalement il a dit que si nous l’emmenions, il voulait aller avec elle à Niamey.

Février 2010.

Alia a reçu un prix pour son bon comportement à l’internat.

Mail Abdou à Anne Vilaseca 04/01/2010

C’est pour vous dire que les produits traditionnels sont issus des arbres parfois des plantes que le marabout dit la formule (source inconnue) ou bien les charlatans (différents types de marabout).
A chaque maladie ils ont quelques choses à te donner. Pour Alia le père doute du traitement moderne que nous faisons à l’internat spécialement pour cette dermatose, il pense comme il s’est traité lui même avec les mêmes produits c’est pour cette raison qu’il va essayer les soins pendant une semaine puis il va la ramener et on va évaluer le traitement fait.
Situation de santé d’Alia 04/01/2010

Depuis son arrivée à l’internat en septembre 07 Alia avait des problèmes de santé qui est une dermatose attaquant seulement ses pieds : d’après les spécialistes (Dr Daouda, le dermatologue Bouzou HNZ, le dispensaire Kara Kara, Dr Soumana, Dr Félix) qui l’ont consultée 10 fois pendant 24 mois pensent à (une Kératodermie Plantaire, Ichtyose plantaire, Impétigo des pieds, Eczéma sec).

Pendant les congés, la maladie s’est aggravée au village, le père lui mettait son produit traditionnel qu’il juge efficace ; d’après lui c’est une maladie qu’il a faite pendant plusieurs années ainsi que certains enfants de sa famille et ils sont tous guéris ; seule Alia continue à souffrir de ce mal ; on peut dire que cette maladie est d’ordre génétique.

Le père d’Alia a ramené les enfants du village de Gouagourzo y compris sa fille qui est malade ; à son arrivée, il nous a expliqué les problèmes de santé de sa fille qui s’aggrave, c’est pourquoi il veut la ramener au village pour continuer son traitement pendant une semaine.

Tenant compte des explications que le père de l’enfant a données et conscient du fait qu’il a ramené les enfants du village y compris sa fille qui était malade comme convenu avec la direction de l’internat, nous avons laissé cet homme repartir avec son enfant.

Nous avons voulu avoir l’avis du Dr Daouda mais malheureusement il était au champ.

Compte Rendu de la mission du 16/12/2009
Ramener les enfants au village pour les vacances de fin d’année

Le père a promis de donner à sa fille des produits traditionnels car elle a trop souffert ce trimestre de ses pieds.

Réunion Educative. Lundi, le 7 décembre, 2009

Bachir évoque le cas de Maria et de Alia qui n’arrivent pas encore à se laver correctement. On a demandé aux nounous de les surveiller et les assister durant la toilette pendant une semaine.

Réunion Educative 26 octobre, 2009

Comportement Travail Santé Observation
Alia Salamou
Respectueuse, aide les adultes mais un peu sale ;
Assez bien
Problème des pieds
Amener cette fille à prendre soin de son corps.

Présentation de Mazika Août/Septembre 2009
Enfant : Enfant:un peu malade, Alia est une fille gentille, respectueuse mais effacée. Elle pleure à chaque retour mais une fois à l’internat, elle oublie tout.

Père : Le papa d’Alia est l’imam du village ; il est toujours le premier à nous recevoir et à travers nos différentes causeries, on sent son attachement aux études de sa fille.
Le village (Gouagourzo) : Dans ce village,le père de Rabé ainsi que celui de Alia sont les piliers de l’internat ; le chef du village ainsi que ses sujets sont très motivés en témoigne l’accueil qu’ils nous réservent fréquemment.
Rapport de Mission pour le ramassage des enfants de l’internat
Zone Sud Gangara et Nord, et Zone Tanout (Septembre, 2009)

A Gobrouwa les parents, le chef du village et ses proches étaient au Rendez vous du départ. Tous les élèves étaient dans le véhicule y compris Alia qui habite à Yarda (hameau de culture).

Rapport de mission de ramener les enfants en vacances
7,8 et 9 juin 09)

Visite dans les familles : (Tanout et Gangara )
Gouagourzo
Alia Salamou : 0n a communiqué aux parents de cette fille ses notes et ils furent satisfaits : par rapport au problème des pieds de sa fille, le père pense que c’est héréditaire ; il me montra ses pieds et ceux d’un petit enfant ; il affirma qu’ils vont se pencher sur son cas pendant ces vacances et il croit qu’elle va guérir ; tout est une question de temps.

La mère est satisfaite du cadre de vie qu’elle a observé lors de son séjour à l’internat ; les deux parents veulent que leur fille aille loin dans ses études ; elle me demanda de saluer les nounous qui s’occupent de leurs enfants.

Dans tous les villages ou Abdou n y était pas, j’ai remis les cachets de fansidar, demandé aux parent de veiller à ce que les enfants dorment sous la moustiquaire et qu’ils utilisent seuls leur brosse.

4ième Composition Interne 4ième Composition Ecole Moyenne Annuelle Ecole
8,4 9,35 8,88

REUNION EDUCATIVE du 25/05/2009

Alia :

Elle est sage, respectueuse et gentille. Elle se sent marginalisée très vite, de ce fait, elle peut se laisser importer par la colère pour la moindre situation. On se demande si cette attitude est liée à ses problèmes des pieds. On l’a déjà surpris en train d’attirer l’attention par des moyens peu appropriés, tels que le mensonge.

Son travail est assez bien.

Par son problème des pieds, elle n’a pas pu toujours profiter pleinement des activités périscolaires.

Elle est en bonne santé. Son problème des pieds est héréditaire. Actuellement, elle est sous traitement. Il faudrait l’amener à Niamey pour la faire examiner auprès d’un spécialiste.

REUNION EDUCATIVE du 27/04/2009

Sa moyenne à l’école pour la troisième composition est de 8,28

REUNION EDUCATIVE du 20/04/2009

Résultat de la composition interne : 8,20

CR RENCONTRE PERSONNES RESSOURCES du 03-04 avril 2009

Présence de la maman d’Alia ce week-end à l’internat. A participé à la sensibilisation avec la SCOFI et la représentante de la protection de l’enfant.

CR MISSION Tegoumar 14/03/2009

Nous échangeons avec le Père d’Alia et lui exposons les problèmes de pieds de sa fille qui persistent. Il nous redonne de la crème, produit traditionnel. Nous lui expliquons que la crème n’est pas suffisante et envisageons d’utiliser d’autres produits « nassara ». Il nous donne son accord. Dans un second temps, nous avons rencontré la maman d’Alia.

CR REUNION EDUCATIVE 16/02/09

Alia : est respectueuse, polie, calme. Elle travaille assez bien. Ses pieds sont douloureux (on utilise la pharmacopée), elle a des poux dans la tête (mesure d’hygiène renforcée). Elle a aussi un problème cardiaque.

CR REUNON EDUCATIVE 05/01/09
Alia pleurait lors du ramassage en disant depuis qu’elle est de retour au village elle n’a pas vu sa mère. Pour la maladie des pieds d’Alia, d’après Christian si le traitement de médecin marche ce n’est pas nécessaire d’utiliser la pharmacopée traditionnelle. Ces informations ont été livrées par le directeur de retour de la mission de ramassage des enfants.

CR MISSION MATASSA retour vers l’internat : entretien avec le père d’Alia 03/01/09

Il pense que les enfants doivent être punis à l’internat car il a remarqué que sa fille ne se presse pas pour exécuter les ordres donnés. Dans ce village le règlement intérieur n’a pas été lu aux villageois qui ont d’ailleurs réclamé un règlement intérieur traduit en langue.
Il faut noter qu’Alia s’est enfuie à notre arrivée et il a fallu que son père l’attrape ; on nous expliqua que cet enfant n’a pas pu voir sa mère durant tous les congés.

CR MISSION MATASSA Mazika 18/12/2008

 Le père : Abdousalam (polygame à un moment ; L’imam du village)
 Mère : Mariama
 frères et sœurs : Abdoulwahab, Rachida, (Mansour, Bintou ex élève), Ali, Dayaba, Adaher, Zouladeini.
 Alia, Ousseiba et Tassiou sont des cousins et elle des liens de parentés avec Rabé et Maria.
• Motivation : présence d’une école dans le village et le père a pris l’engagement devant nous de ne jamais entraver les études de sa fille.
• On informa le père du bon comportement de sa fille qui travaille aussi bien à l’école (8,64 de moyenne).
En lui évoquant les problèmes des pieds de sa fille, il nous montra ses pieds qui présentent les mêmes fissures que ceux de sa fille et il nous dit qu’il sait ce qu’il va faire.
Avant de quitter, on indiqua au père de Alia de fixer la moustiquaire pour celle-ci et de faire en sorte qu’elle se lave avec du savon et qu’elle se brosse les dents tous les jours.
En cas de maladie, il faut nécessairement la conduire au dispensaire et si le cas est compliqué d’appeler l’infirmier de l’internat.
Avant de nous quitter, il prit l’engagement de venir visiter sa fille à l’internat.

Gagourzo : 21h23 (arrivée) Les membres de la mission ont rencontré les pères d’Ousseiba, Tassiou et Alia, Rabé et Maria en présence de Maman Mati, personne ressource.
Tous ils ont approuvé la décharge et ont donné un avis favorable pour les visites.
Pour les tuteurs les pères de Alia et de Rabe ont donné le nom Dogowa quartier karkada, le père de Ousseiba a donne le non de Mariama sans préciser le quartier celui de Maria n’a donne aucun non.
Deux exemplaires de règlement intérieur ont été remis à Maman Mati pour lecture et avis, le directeur d’école était absent. Enfin Abdou Souley a été présenté comme le nouveau chef du projet et la mission a quitté à 22h50 pour Tegoumar.

Comportement/personnalité

Activités
Visites extérieures
20.09.07 :
Assez réservée mais vive et curieuse, elle observe.

26.10.07 :
S’amuse beaucoup avec Karima, très rieuses ensemble. Tempérament facile mais parfois craintive et impressionnée par ce qui l’entoure. Au CCFN par exemple, la première fois, elle était au bord des larmes. A l’internat, très à l’aise, elle rigole beaucoup et est même assez dissipée parfois.