Internat guidan raya yaran karkara

Accueil > Dossier enfants > Promotion 2011 > Aichatou Chaibou

Aichatou Chaibou

FICHE DE PRESENTATION
PROMOTION 2011
AICHATOU CHAIBOU

A)Données générales :
Age : 13 ans (1998)
Sexe : Féminin
Village d’origine : Dounamari
Date d’arrivée à l’internat : 15 Septembre 2011
B) Composition de la famille et situation socio-économique :
Nom du père : Saibou
Nom de la mère : Fatchimata
Profession du père : Cultivateur
Ménage : 10 membres
Patrimoine du ménage : 01 champ
Revenue : Agriculture
C) Lien avec les personnes resources :
D) Lien avec d’autres enfants de l’internat :
E) Tuteur :
F) Parrain :
G) Commentaires :Elle n’a pas eu de problèmes d’intégration. Dès son arrivée,elle s’est mis dans le grand groupe . Elle est toujours souriante et participe aux activités sans aucune difficulté. Elle dit qu’elle a un cousin du même village qui s’appélle Youré et qui est à Zinder. Elle a un problème de s’exprimer en français.

Hamady 10/12/2015
Aïchatou Chaibou a été traitée de voleuse par toutes les filles hier. Parce qu’elle a pris le téléphone d’Haoua Ali sans permission et aurait enlevé la carte. Après une chaude discussion entre les deux filles, les autres sont intervenues pour la qualifier de voleuse. Nous les avons interpelées au bureau pour les recadrer. Mais en fait tous les soupçons portent sur cette fille à chaque fois qu’il y a vol dans le couloir les filles. Il y ’en a même qui l’ont surprise entrain de fouiller dans leur sac.

RE du 26/10/2015
l’équipe éducative a été informée du refus de Rabi de prendre Aïchatou chez elle cette année. Le Directeur a expliqué qu’il y a deux options : Trouvez un tuteur fiable pour cette fille ou la garder à l’internat jusqu’à la fin de l’année. Certains éducateurs ont affirmé qu’ils avaient déjà l’information tout en justifiant la position de Rabi. En effet, depuis qu’Aïchatou est chez Rabi, il y a beaucoup de choses qui disparaissaient. Et tous les soupçons portaient sur Aïchatou. Pour confirmer ces soupçons, elle a récupéré certains dans les affaires d’Aïchatou. Aucun éducateur ne veut la prendre aussi chez lui. Nous avons finalement conclu de laisser Aïchatou à l’internat jusqu’à la fin de cette année scolaire. Les raisons sont les suivantes : cette fille est attachée à l’argent. Donc, nous ne savons pas jusqu’où elle est capable d’aller pour s’en avoir. Nous ne pouvons pas trouver un tuteur fiable dans un temps court. Aussi si ce que Rabi dit d’elle est fondé, elle risque d’avoir des problèmes avec son prochain tuteur.

Ali 08/2015 : Mission de suivi
Village Dounamari
1. Nom de l’enfant :
Aichatou
2. Nom du père :
Chaibou
3. Nom de la mère :
Fatchimata
4. Evolution de la famille :
10 enfants
5. Etat de santé de l’enfant Bon
6. Description ante de l’enfant :
Bon caractère
7. Changements observés Bon caractère en amélioration
8. Réaction de l’enfant Absente
9. Motivation Poursuite de la formation
10. Activité de l’enfant au village Tâches ménagères
11. lavage des mains : fait
12. brossage : fait
13. Bain : fait
14. Lessive fait
15. Transfert des règles d’hygiène A ses frères et sœurs
17. Utilisation de la moustiquaire Accrochée
18. Prise des médicaments Respectée
19. réponse du père :
Quel métier pour votre fille ? Qu’elle continue sa formation en couture.
Vivra-t-elle en ville ou au village ? n’importe où.
Allez-vous la laisser terminer sa formation ? s’il plait à Dieu.
De retour de l’internat, vos enfants sont-ils bien intégrés dans leur famille, dans le village ? oui sans problème.
Quelles sont les réflexions faites par votre enfant du retour de l’internat ? bonne appréciation
Commentaire du père : j’implore Dieu pour qu’elle réussisse sa formation et qu’elle puisse nous venir en aide. Merci.
21Commentaire du directeur pédagogique : Un père soucieux de l’avenir de sa fille comptant sur la formation de cette dernière.

Hamady 13/11/2014
Le CFPA n’ayant pas encore repris, nous avons inscrits Achi et Aïchatou au foyer de la commune IV de Zinder pour faire un stage en attendant.

Mission de suivi 08/2014
Village Dounamari
1.Nom de l’enfant :
Aïchatou
2. Nom du père :
Saibou
3.Nom de la mère :
Fatchimata
4. Evolution de la famille :
7 enfants dont deux filles. 2ème enfant
5. Etat de santé de l’enfant Elle a récemment fait de la fièvre. Nous lui avons donné les comprimés venus du Nigéria
6. Description ante de l’enfant :
Attentive et respectueuse
7. Changements observés Elle est beaucoup courageuse maintenant
8. Réaction de l’enfant Elle a bien accueilli la mission
9. Motivation Pour trouver du travail et aider sa famille
10. Activité de l’enfant au village Elle aide sa mère à faire les travaux ménagers
11. lavage des mains : Fait
12. brossage : Fait
13. Bain : Fait
14. Lessive Fait
15.Transfert des règles d’hygiène Fait
17.Utilisation de la moustiquaire Fait
18.Prise des médicaments Fait
19. Commentaire du père :
Quel métier pour votre fille ?

Allez-vous la laisser finir ses études ?

Quelles sont leur réflexion de retour de l’internat ?
Ce dépend du choix de la fille elle-même

Elle finira ses études

Elle parle surtout l’importance des études religieuses qu’elle reçoit
21. Intégration de l’enfant dans le village Elle a des amies sans problème
22. Education reçue à l’internat Nous sommes satisfaits
23Commentaire Hamady : Un père qui est satisfait des services de l’internat pour sa fille.

Hamady 13/04/2014
La visite d’Aïchatou Chaibou à l’internat a coïncidé avec la vague de crise du jeudi 10 avril 2014. Elle n’a pas pu supporter les mouvements et cirs qui se suivaient. Elle est finalement rentrée dans une crise aussi. Elle a passé la nuit à l’internat et le lendemain, elle a été ramenée chez Rabi.
Fiche de suivi enfant réorienté :2013/2014
13. Date 27/2/2014
14. Nom de l’enfant : aichatou chaibou
15. La réorientation : couture au niveau du CFPA

16. L’assiduité : elle est régulière au niveau du centre de formation et d’apprentissage

17. La ponctualité : léger retard en raison de l’éloignement du centre et de la disponibilité du taxi-moto.
18. La motivation : le formateur dit qu’elle se met au travail dès qu’elle arrive

19. Relation avec les autres : bonne relation avec les autres enfants

20. Niveau d’apprentissage confection de culotte

21. Capacité de compréhension quelques difficultés pour les cors théoriques

22. Opinion du formateur : « pour le moment, ses yeux n’influent pas sur sa formation »

23. Tuteur : elle vit chez Rabi, l’infirmière de l’internat

24. Avenir selon Aichatou : « je préfère les études que la couture »

Rabi 22 01 14
bonjour Anne,
il est vrai que je n’ai transmis aucun rapport sur la nouvelle vie de aichatou, mais sachez qu’elle cause beaucoup avec ma fille en français,elle participe souvent aux travaux ménagers, je lui demande de lire de temps en temps, elle aime beaucoup regarder la télé .pour ce qui est du port des lunettes, avant qu’elle ne parte chez moi elle a eu un entretien avec rabba à qui elle a promit de les porter tout le temps, peu de temps après elle ramena les lunettes à Rabba pour lui dire qu’elle voit mal quand elle les porte.Rabba a remit les lunettes au directeur pour voir ce qu’il faut faire parce que réellement par manque d’entretien les vitrines ce sont fissurées ce donne une sensation désagréable en les portant.quand je l’ai coincé elle m’a avoué la même chose.Doit-elle les porter malgré leur état ?

Pc 22 01 14
Elle est toujours aussi joviale et encore plus maintenant que lorsqu’elle était chez Isabelle.
On la sent bien dans sa peau. La formation en couture semble lui plaire et surtout cela donne sens pour elle.

Il y a deux verres sur les lunettes dont un qui est presque neutre. Si c’est ce verre qui est rayé, pas de pb pour le changer vous devez pouvoir trouver cela à Zinder.
Par contre si c’est l’autre verre, le plus épais, là pas moyen de le changer. Il est venu de France et il coûte 200.000 FCFA. C’est surtout un pb de soins des lunettes si les verres sont rayés, elle ne fait pas attention c’est tout. Il faut alors lui dire que nous ne remplacerons pas ce verre et qu’elle n’a aucune chance de corriger son strabisme.
merci

150114
Bilan de mazika en janvier 2014
1. La réorientation : couture au niveau du CFPA
2. L’assiduité : elle est régulière au niveau du centre de formation et d’apprentissage professionnel
3. La ponctualité : elle arrive à l’heure sauf que le taxi moto fait en sorte que souvent elle arrive en retard
4. La motivation : elle est très motivée car un jour quand elle a raté le taxi-moto ,elle est allée au CFPA à pied
5. Relation avec les autres :
6. Niveau d’apprentissage : technique de pédalage, point de couture, conduite de la machine en ligne droite.
elle a cousu une jupe et un kir
7. d’apprentissage : la maîtrise de la conduite des points, la prise de couture,
8. Capacité de compréhension : au début, elle a eu quelques difficultés par rapport au pédalage et elle est d’une extrême lenteur mais elle y est arrivée.
9. Opinion du formateur : « au début, j’étais pessimiste mais sa progression est fulgurante »
10. Tuteur : Rabi, l’infirmière a accepté de l’accueillir chez elle
11. Conclusion
Cette fille semble s’adonné à cette formation avec plaisir et d’après le formateur, elle va surprendre plus d’un.

30/12/2013
Aichatou Chaibou & Rabba : Elle dit qu’elle est bien là où elle vit actuellement, elle préfère les études que la couture, elle voudrait étudier parallèlement. Elle est la seule à être petite dans son atelier de couture, elle cause beaucoup avec les filles de là-bas, il y’a aussi 3 grands garçons dans son atelier. Elle est l’ainée de sa famille, elle appelle de temps en temps sa famille pour avoir de leurs nouvelles.

Aïchatou a commencé sa formation en couture au CFPA le 1er décembre 2013 avec un mois de retard. La formation prendra fin en avril 2014.
11 13 11 AICHATOU EST EN COMITE DE SUIVI THERAPEUTIQUE

12 12 13 rabi rabba
aichatou ne veut pas mettre ses lunettes car dit-elle les autres enfants se moquent d’elle et l’appellent l’aveugle.

mazika Fiche de suivi enfant réorienté :2013/2014

1. Date 20/11/2013

2. Nom de l’enfant : aichatou chaibou

3. La réorientation : elle a été admise dans le centre au cœur du Niger dont les groupes cibles sont : les filles mères, les orphelins

4. L’assiduité : elle est régulière au niveau de ce centre

5. La ponctualité : la surveillante nous confirme qu’Aichatou est toujours à l’heure

6. La motivation : malgré son envie de travailler, Aichatou n’arrive pas à réciter les leçons de CM2 et semble avoir des difficultés même pour cette petite classe.
La surveillante nous informe qu’un soir elle a pleuré et quand elle lui demandé les raisons, Aichatou lui adit qu’elle pense à ses parents.

7. Relation avec les autres : elle s’entend bien avec les autres grandes filles ; elle est considérée comme une grande animatrice

8. Capacité de compréhension : elle à d’énormes difficultés pour comprendre et des problèmes d’expression

9. Opinion du formateur :<>

10. Opinion du réorienté :<>

11. Tuteur :elle vivait dans un centre mais Rabi accepte de la prendre chez elle.

12. Conclusion
Nous pensons que le fait qu’elle soit avec des filles mères peut avoir des répercussions sur Aichatou qui est une fille immature ; comme Rabi se propose de l’accueillir chez elle, nous pensons qu’on peut la sortir de ce centre.
13. Suggestion
Il faut la faire sortir de ce centre pour qu’elle fasse couture soit au CFPA ou au niveau de l’atelier du centre de Isabelle.

Fiche de suivi de Mazika
1. Date 20/11/2013
2. Nom de l’enfant : aichatou chaibou
3. La réorientation : couture au niveau du CFPA
4. L’assiduité : elle est régulière au niveau du centre de formation et d’apprentissage professionnel
5. La ponctualité : elle arrive à l’heure sauf que le taxi moto fait en sorte que souvent elle arrive en retard
6. La motivation : elle est très motivée car un jour quand elle a raté le taxi-moto ,elle est allée au CFPA à pied
7. Relation avec les autres :
8. Niveau d’apprentissage : technique de pédalage, point de couture, conduite de la machine en ligne droite.
elle a cousu une jupe et un kir
9. d’apprentissage : la maîtrise de la conduite des points, la prise de couture,
10. Capacité de compréhension : au début, elle a eu quelques difficultés par rapport au pédalage et elle est d’une extrême lenteur mais elle y est arrivée.
11. Opinion du formateur : « au début, j’étais pessimiste mais sa progression est fulgurante »
12. Tuteur : Rabi, l’infirmière a accepté de l’accueillir chez elle
13. Conclusion
Cette fille semble s’adonné à cette formation avec plaisir et d’après le formateur, elle va surprendre plus d’un.

PC 24 11 Nous venons de parler de Aïchatou en CST.
Rabi se propose de la prendre chez elle à partir du 1/12
Ensuite nous laissons le choix à Aïchatou entre rester chez isabelle mais intégrer l’atelier coûture ou bien intégrer la même formation que ACHI en couture au CFPA.

pc 18 11 13 Aïchatou lunette est venu se mêler à la conversation et elle me dit qu’elle a pas mangé car elle est contrariée. Certaines grandes filles se moquent d’elle par rapport à son placement chez Isabelle et elle me dit qu’elle en a marre. Hier nous avons reparlé de ce son cas en RD et Mazika doit faire un rapport éducatif qui doit conclure à une réorientation. Personnellement je n’y suis pas opposé mais il faut que nous trouvions un tuteur à Aïchatou.

4 10 VISITE D AICHATOU A LA CASE DE PASSAGE PENDANT NOTRE MISSION ELLE EST SOURIANTE ET A L AIR CONTENTE elle est inscrite avec les filles de cmé pendant deux mois et fera ensuite de la couture

290913 av
Aichatou a refusé d’aller chez un tuteur elle veut rester à l’internat. comme maz a édicté une règle stricte sur les enfants réorientés qui doivent vivre en dehors del’internat sinon ls autres ne seront plus motivés pour travailler la situation était tendue.
finalement on a proposé à aichatou de vivre dulundi au vendredi chez isabelle cœur du niger dans son internat et de revenir pour le we à l’internat. bien sur il faudra proposerla même chose aux autres.. et là encore il a fallu trouver des médiateurs en la personne d’amsatou et de fatchimata pour qu’elle accepte. aichatou continue à être mal aimable et exigeante. son père qui est au courant s’est détaché du problème et il a dit que c’était à sa fille de prendre ses décisions.
bon à la minute où j’écris, aichatou a accepté, mais pascal reste très inquiet car il pense que cela ne va pas marcher avec isabelle…

PC 20 08 Proposition d’orientation aichatou et cœur du niger.
Avec Mazika nous venons de rencontrer Isabelle. Elle nous a fait visiter ses installations et le nouvel internat qui devrait être fonctionnel début octobre.
Concernant Aïchatou.
Elle accepte de la prendre mais Aïchatou ne devra pas perturber l’internat. Elle devra avoir une bonne conduite.
Aïchatou irait au centre de l’ONG du lundi au vendredi. Elle pourrait continuer une scolarité (français et math) et elle ferait de la couture, de la broderie et du macramé. Elle serait externe. Nous devons donc lui trouver un tuteur. Mazika expliquera au parent le projet de formation de leur fille lors de la visite aux parents dans la zone Gangara/tanout.

Texte de pc pour le parr fin d’année scolaire
Aïchatou est arrivée à l’internat toute timide et sans doute complexée par ses problèmes de vues. C’est pendant les cours d’informatique que j’ai découvert cette jeune fille qui avait de grosses difficultés de lecture notamment.
Au cours de sa première année, Aïchatou a fait beaucoup d’effort pour rattraper son retard mais malheureusement cela n’a pas suffit, elle a redoublé.
J’ai découvert une jeune fille pleine de malice et d’humour. Elle aime taquiner les autres enfants et parfois les adultes. Elle sait se faire élégante et c’est une jeune fille toujours propre sur elle.
Aïchatou a beaucoup pleuré à la rentrée lorsque nous lui avons appris son redoublement. Elle ne l’a d’ailleurs jamais accepté. Nous avons beaucoup fait pour elle en investissant notamment dans des lunettes adaptées à ses problèmes de vues.
Aïchatou a beaucoup joué avec les lunettes en ne les portant pas toujours. Lorsqu’elle m’apercevait elle courait dans sa chambre les récupérer. Ce côté malicieux et enfantin faisait parfois rire mais nous avons dû aussi la sanctionner. En informatique elle a finit par s’amuser plutôt qu’apprendre. Elle a un peu baissé les bras à l’issue de la première composition semestrielle. En partant elle est venue me voir pour se débarrasser de ses lunettes.
Aïchatou est une jeune fille intelligente mais son potentiel reste freiné par ses problèmes de vues qui auraient dû être traité dès le primaire d’où ses difficultés de lecture. Elle est aussi très immature pour une adolescente.
Voilà j’espère que cela te convient

Mise en dossier le 03 Juin 2013 : Evaluation atelier écriture :
Aichatou (11) : une fille qui aime l’atelier mais a des difficultés pour lire. Ses yeux constituent parfois un handicape. Elle aime colorier mais ne maitrise pas bien l’outil.

Mise en dossier le 23 Mai 2013 : RE du 20/05/2013 :
Aichatou a subit une sanction pécuniaire de 10% de son argent de poche pour non respect de consignes (port de lunettes)

Le 20 avril 2013 15:35, IbrahimSofo Maman a écrit :
Bonjour
je viens d’appeler l’oncle de Aichatou Chaibou ;je lui ai dit qu’il y a des fortes chances
que leur fille redouble car il lui faut 10 de moyenne pour passer en classe supérieure.
Nous attendons la seconde composition pour être fixé.
Je lui ai dit que si elle n’obtient pas cette moyenne,elle sera exclue de son école,donc de l’internat.
Nous envisageons de lui donner une formation qui lui servira à l’avenir et qu’il est possible qu’on appelle
son père ou quelqu’un de sa famille avavt de prendre cette décision importante.
Il m’avait que cela ne posera pas de problème.
Mazika

15 04 rapport pc
Inoussa et Aïchatou : Ils ne portent plus leur lunette. Inoussa me dit que ses verres sont encore tombés. Aïchatou rigole quand je lui fais la remarque. Je pense qu’on a perdu notre temps et notre argent avec ces lunnettes.

Le 14 Avril 2013 samba : En revenant du terrain nous avons trouvés Nana Aicha et Aichatou Chaibou entrain de jouer dans la cour. Elles courraient et riaient ce qui a impressionné tous les animateurs qui se disaient que ce sont ces deux là qui se bagarraient. Ceci est dû peut être aux multiples conseils qu’on leurs ai donné lors de leur réconciliation.
• RAPPORT MAZ 03 2013 entretien individuel avec les enfants en difficulté Aichatou aussi doit avoir impérativement 10 de moyenne pour passer en classe supérieure ; la partie n’est pas gagnée d’avance car cet enfant à beaucoup de lacunes pour ce qui est des acquis de bases.

Le 04 Avril 2013 ; Par Moutari : Après les bagarres qui ont eu lieu entre Nana Aicha et Safia puis avec Aichatou Chaibou, une décision est prise en réunion éducative pour que ces genre de bagarres ne se répètent plus. Une rencontre à lieu avec les enfants ou nous avons parlé de la cohabitation entre garçons et filles et entre grands et petits. La tolérance et l’entre aide qui doit exister entre eux pour qu’ils puissent vivre en harmonie à l’internat. Avec Samba nous avons parlés avec Nana Aicha, Safia et Aichatou surtout à Nana qui est plus grande et qui doit montrée une preuve la tolérance. Elles se sont tous excuser entre elles et ont dit qu’elles vont plus le répétées.
Pc 03 13 évalAICHATOU Elle n’a pas la maîtrise de l’accord du participe passé (surtout le verbe être) et ne parviens toujours pas à faire la différence entre le masculin et le féminin. N’a pas progressé
03 13 Aichatou redouble sa sixième et a de mauvaises notes. Son ave ir scolaire est précaire. Elle a été informée et mazika essaie de prévenir ses parents.

13 03 13
Aïchatou lunette avait 7,24 elle a cette année 8,69 ce qui reste insuffisant certes surtout que ces notes de Français baissent cette année...à quoi ma remédiation a t’elle servie ? je me demande s’il ne faudrait pas l’exclure de mon groupe, au moins temporairement car elle s’amuse avec l’ordinateur mais ne travaille pas.

PC 18 01 13
Hier soir je passe pour faire mon tour d’astreinte à 20H30 et les enfants jouent à la boite à merveille je crois....tout se passe bien, et là je vois notre aîchatou au premier rang, devant Habib et Moutari, sans ses lunettes et personne ne l’a reprend ! Nous avons mis en place une stratégie avec elle en RE .. … aïchatou qui de toute façon ne veut pas des lunettes et s’amuse avec moi Nous avons dépensé plus de 200.000 FCFA pour cette gamine et sans doute pour rien...ça j’aime pas !

Pc cr 7 AU 14 01 13 Aïchatou : Des difficultés pour lui faire porter ses lunettes. Elle jouait avec et rigolait mais ne prenait pas la chose au sérieux. Nous l’avons reprise avec Mazika et Rabi en menaçant d’appeler son père. Dimanche je passe à l’internat consulter mes mails et je vois Aïchatou en leçon sans ses lunettes ! J’ai demandé à Mazika de la sanctionner.
….Elle a perturbé le cours avec ses nouvelles lunettes

RE 7 01 13
Aichatou Chaibou : Pascal a expliqué à la réunion les moyens que la fondation a mis dans la correction des yeux pour inciter l’équipe à la surveillée et la sensibilisée sur le port de ses lunettes. Peut être c’est le début mais il faut que toute l’équipe s’y mettent pour qu’elle porte ses verres continuellement.

PC 71012Mercredi 16/17H classe de 6ème Enfants en grandes difficultés : Mamane Chegou et Aïchatou ont beaucoup régressé. Mamane semble nonchalant et indifférent à son redoublement. Ces 2 enfants sont à surveiller de près pour éviter le décrochage.

Mise en dossier le 03/10/2012 : Conseil pédagogique du 29/09/2012 :
Mr Pascal a rappelé que Aïchatou est une fille qui n’a pas de problèmes de compréhension mais a des problèmes de vision et que la solution n’est pas au Niger car elle a besoin d’être opérer et que cette opération ne se fera pas au Niger mais à l’étranger. La Fondation a décidé de payer l’opération. Elle risque donc de rater quelques jours de cours a cause l’opération.

PC 30 09 12
Aïchatou a pas mal pleuré quand on lui a appris son redoublement et elle a l’air très sombre !

CR MISSION MAZIKA ET MATASSA 08 12
Et nous n’avons pas vu les parents de Aïchatou en raison du deuil, l’entretien ne pas long avec sa mère néanmoins, la mission a informée la mère à l’éventuel voyage de sa fille à l’extérieur pour soigner définitivement son œil ; elle approuva en disant que c’est pour son bien ; on rencontra son père dans le village et il accepta sans hésiter tout en remerciant d’avance l’internat.
Après les condoléances, on remit à cette famille 5000frs.

Mis dans le dossier 1 09
Yagana a appelé pour informer que le grand père de aichatou était décédé.

Conseil pédagogique du 16/06/2012 :
Le conseil pédagogique a retenu qu’ Aïchatou Chaibou va reprendre la sixième et nécessite une préparation pédagogique et psychologique pour la rentrée prochaine.

Evaluation élèves en difficultés. Pré requis classe de primaire. Enfants scolarisé
de la CM2 à la 5ème

Les élèves ont été évalués sur les objectifs suivants :
-  O1 : Savoir conjuguer au présent, futur et imparfait les verbes du 1er et du 2nd groupe
-  O2 : Règles orthographique de base (a/à ; ou/où ; son / sont etc….)
-  O3 : Maîtrise des opérations simples (addition, soustraction et multiplication)
-  O4 : Savoir ordonner des nombres du plus petit au plus grand
-  O5 : Compréhension d’un problème simple
A = Acquis MA = moyennement acquis NA= non acquis
Aïchatou Chaïbou 6ème
O1 : 2/10 NA
O2 : 5/10 MA
O3 : 3/8 NA
O4 : 2/2 A
O5= 0/5 NA
Français 7/20 calcul 5/20
Aïchatou malgré tous les efforts qu’elle fournit a trop de lacunes pour progresser. Elle a de réelles difficultés cognitives notamment dans sa capacité à assimiler. Ses problèmes ophtalmologiques peuvent avoir des conséquences sur ses résultats scolaires. Dans tous les cas un redoublement de la classe de 6ème paraît nécessaire.
Le 14 Mai 2012 : RE : 05. 2012 :
Aichatou CHAIBOU : Fille respectueuse, souriante, curieuse et très bavard. Elle est trop confusionniste dans son langage en français. Elle c’est bien adaptée à l’internat et n’a pas de problèmes avec ces camarades. Sur le plan académique elle a un niveau très faible, écrit certainement dût à sa vision mais à la volonté d’apprendre. Sur son hygiène elle est propre. Sur le plan sanitaire elle a un problème d’ophtalmologie et doit se rendre à Niamey pour des soins. Elle aime aider à la cuisine pendant ces heures libres.
Le 15 Avril 2012 : Entretien avec Aichatou Chaibou par Nana Fassouma : Aichatou est la fille ainée de sa famille me dit-elle avec son sourire habituel. Son père est polygame. Elle dit avoir quatre frères et cinq sœurs. Très sociable mais confusionniste quand elle s’exprime en français. Comme beaucoup de ces camarades, elle voudra devenir infirmière dit-elle. Je lui ai dit qu’avec beaucoup d’effort et surtout de la volonté vous pouvez y arrivée. Elle a promis de bien travailler parce que son souci dit-elle, c’est d’aider ses parents.

Son père va bien 15 04 12 c le père de amsatou qui est venu en visite qui l’a confirmé 19 04

Rapport pc 07 13 02 12
Les filles avancent bien, seule aichatou est à la traine, elle est lente mais consciencieuse. Elle est en difficulté.
RE du 20 Février 2012 :

Evaluation des enfants en difficultés scolaire : Les enfants ont été évalués sur les quatre temps de l’indicatif. Les remarques qui ont été faits dans ces évaluations sont : Pour Mahaman Cheigou bien qu’insignifiant, mais il y’a au moins un tout petit progré. Bichara a certe des difficultés mais on sent en elle une volonté de vouloir les surmontées. C’est le même cas chez Amsatou et Fatchimata, elles ont de la volonté mais ont beaucoup de retard sur les autres enfants de leurs niveaux. Quand à Aichatou Chaibou, elle na pas d’acquisition de connaissance la permettant de suivre le groupe. Yaou Brah à enregistrer une petite progression, mais c’était sans la présence de Salissou qui n’a pas la volonté de travailler. Les résultats des compositions scolairedu Cm2 sont attendus pour statuer sur son cas. Le groupe qui va avancer sur le temps « Futur » c’est : Bichara, Amsatou, Fatchimata et Yaou. Pour le tableau d’encouragement, l’idée est de motiver les enfants qui n’ont pas un niveau d’exellence mais ont de la volonté de travailler et sont en progression. Les enfants retenus sont : Bichara pour le collège, Dayaba Souley et Marwana Maliki pour le primaire.

Réponse de liliane à av 2 02 12

En fait, nous avons surement à faire à un comportement hystérique qui est comme le décrit Lacan à la frontière de la psychose, mais pour le moment il est trop tôt pour faire un diagnostique dans ce sens.

En effet les jeunes filles sont dans une période charnière c’est l’adolescence, j’insiste, mais c’est important, et puis les délires mystico-religieux, ne sont pas la panacée de l’Afrique, mais aussi de l’occident, c’est vrai en Afrique « c’est pas un délire » et d’ailleurs que ce soit en Afrique ou en occident il n’y a pas de cause à effet avec le religieux.

C’est un retour dans l’omnipotence, le divin, avec les djinns c’est la pensée magique, les croyances mythiques, c’est la possession chez les chrétiens, bref…Le problème de la pensée magique, c’est qu’elle sert d’ancrage au sujet. En plus, ils sont tombés dedans quand ils étaient petits…

En revanche pour démystifier cette problématique, il ne faut pas être opposé, mais il faut faire argumenter les filles et reformuler les paroles qui seront dites. Par exemple : lorsqu’Achi dit que l’image de sa sœur lui apparaît, il faut lui demander comment, à quel moment celle-ci lui apparaît, la nuit (rêve) en journée (fantasme) désir de voir cette sœur, qu’elle ne soit pas morte, un deuil qui n’est pas terminé… Bref travailler avec Achi la représentation de cette image travailler la subjectivité, le symbolisme qui n’est pas évident…Donc comment cette sœur est morte, mort violente, maladie etc. Si elle s’en souvient et l’amener à en parler.

Pour travailler et argumenter sur la non existence des phénomènes hallucinatoires, visuels et auditifs, il faut reformuler ce qui est dit, pour qu’Achi (et les autres) soient amenés à comprendre que c’est eux-mêmes qui fabriquent cette hallucination auditive ou/et visuelle. Oui Achi n’a pas fait le deuil de sa sœur. C’est son désir très fort de voir sa sœur. Il faut écouter avec empathie car elle est sans doute envahie par des peurs archaïques de la pulsion de mort et d’angoisses liées à une libido naissante, les forces pulsionnelles d’Eros et Thanatos.

Pour Aichatou, elle dit avoir vu un « géni » et il est comme un enfant qui vient lui annoncer la mort de son père, nous sommes en plein scénario du complexe d’Œdipe « désir d’enfant du père » et « tuer le père » symboliquement du moins cela m’y fait penser fortement en tant qu’hypothèse et si, coïncidence, le père venait à mourir la croyance s’enkysterait. Même guide de travail sur un autre registre.

250112
bonjour, je profite de ce moment pour vous raconter ce que j’ai pu avoir comme info au prés des fille et particulièrement Achi et Aichatou. d’abord Achi me disais que c’est l’image de sa soeur qui apparaît (l’âme) en lui disant de venir la suivre et elle s’évanouie sachant qu’elle est morte. mois je lui est fait savoir que les morts ne reviennent jamais c’est des illusions seulement. quant à Aichatou, elle me dit que c’est une petite personne qui est venu et lui dit au niveau de son oreille que son père est mort. je lui est demandé si elle la vu et elle m’a dit oui elle est tout petit comme un enfant de 2ans environ. Je lui est fait savoir que son père est belle et bien vivant mais le problème de communication ne nous a pas permis de le joindre. En réalité ça existe c’est génie, c’est ce que les autres filles m’ont fait savoir. alors le débat est ouvert et Ousseina me dit dans leur village, elles ont l’habitude de le voir tard dans la nuit. Assamaou aussi dit que dans son village il ya des mangeurs d’âme(ganbaltou) qui se transforment en hyène, chien ou âne en soufflant des feu à des personnes sans defence tard dans la nuit. Et ici à l’internat aussi les génies peuvent apparaître. voilà un aperçu de ce que j’ai pu collecté.
Rabi

24 01 2012bonsoir rabi
voilà ce que je lis sur le cr de RE du 16 01 2012 concernant aichatou en italique plus bas. encore une jeune fille qui entend des voix. est ce que dans votre expérience "les voix" sont une pathologie fréquente chez les jeunes filles ?
bon là encore, à part lui faire téléphoner à son père pour lui montrer qu’il est vivant, pouvez vous m’en dire plus sur les voix que cette enfant entend ? mêmes questions que pour achi. elle entend des voix depuis longtemps ? ce sont des voix de femmes ou d’hommes ou d’enfant ? a quelle occasion les a-t-elle entendues pour la première fois ? aichatou est en difficulté scolaire et cela peut l’angoisser. elle a un cousin qui s’appelle youré à zinder, le saviez vous ? et que fait ce cousin ?
RE 16 01 2012-01-24
On évoqua également le cas de Aichatou qui pleure souvent car elle entendrait une voix qui lui annonce la mort de son père.
On tente d’appeler sa famille pour qu’elle parle à son père afin qu’elle ait la certitude que son père est vivant..

Rapport pc 28 nov 2011 au 5 12
Quant à Aichatou en plus de ses problèmes de vue je crois qu’il lui faudrait un orthophoniste tu penses qu’elle a des problèmes de vue ? daouda parle de regard assymétrique : s que cela veut dire qu’elle louche ? si tu penses qu’elle est genée il faut la refaire examiner, mais son acuité visuelle a été considérée comme bonne ! Elle confond les « p » et les « v », les « b » et les « p » etc…Elle maîtrise la conjugaison d’un verbe quand on lui donne à l’oral mais elle ne parvient pas à lire correctement à l’écran. Aichatou me désespère.

Rapport pc décembre 2011
Nous avons commencé le futur simple avec les 4 enfants. Finalement cela s’est plutôt bien passé. Fatimata assimile bien. Aichatou a beaucoup de mal mais elle est tellement motivée que cela compense un peu… J’ai terminé la séquence en repartant au présent et les auxiliaires, histoire de voir si en changeant de temps ils n’avaient pas tout simplement oublié les acquis précédent. C’est assez positif sauf pour Aïchatou qui ne s’en sort pas avec les auxiliaires. …Aichatou fait des efforts mais elle me fait des confusions énormes entre être et avoir.

RE du 20 Février 2012 :

Evaluation des enfants en difficultés scolaire : Les enfants ont été évalués sur les quatre temps de l’indicatif. Les remarques qui ont été faits dans ces évaluations sont : Pour Mahaman Cheigou bien qu’insignifiant, mais il y’a au moins un tout petit progré. Bichara a certe des difficultés mais on sent en elle une volonté de vouloir les surmontées. C’est le même cas chez Amsatou et Fatchimata, elles ont de la volonté mais ont beaucoup de retard sur les autres enfants de leurs niveaux. Quand à Aichatou Chaibou, elle na pas d’acquisition de connaissance la permettant de suivre le groupe. Yaou Brah à enregistrer une petite progression, mais c’était sans la présence de Salissou qui n’a pas la volonté de travailler. Les résultats des compositions scolairedu Cm2 sont attendus pour statuer sur son cas. Le groupe qui va avancer sur le temps « Futur » c’est : Bichara, Amsatou, Fatchimata et Yaou. Pour le tableau d’encouragement, l’idée est de motiver les enfants qui n’ont pas un niveau d’exellence mais ont de la volonté de travailler et sont en progression. Les enfants retenus sont : Bichara pour le collège, Dayaba Souley et Marwana Maliki pour le primaire.

.