Internat guidan raya yaran karkara

Accueil > Dossier enfants > Promotion 2011 > Fatchimata Idi

Fatchimata Idi

Le 30/04/2017 Mahamane Sani
Mail d’ Ali
Bonjour,
> > > Haoua Ali, Makai Agi, Fatimata Idi et Dayaba ali vont en stage de deux
> > mois à partir de cette semaine. Haoua et Makai ont choisi tesker pour
> > passer leur stage. Elles quitteront demain matin. Dayaba a choisi Gagawa,
> > presque chez elle et Fatimata a choisi Tanout. ces dernières quitteront le
> > vendredi. Toutes les dispositions matérielles et financières sont prises
> > pour leur mise en route. Après ce stage, l’année est terminée pour elles.
> > > D’autre part, Fatimata est revenue de Koussa en bonne santé.> > > Merci
> > > Bon début d’après midi
FICHE DE PRESENTATION
PROMOTION 2011
FATCHIMATA IDI

A)Données générales :
Age : 13 ans
Sexe : Féminin
Village d’origine : Dounamari
Date d’arrivée à l’internat : 15 Septembre 2011
B) Composition de la famille et situation socio-économique :
Nom du père : Idi Adam
Nom de la mère :Garba
Profession du père : Cultivateur
Ménage : 16 membres
Patrimoine du ménage : 01 champ
Revenue : Agriculture
C) Lien avec les personnes ressources :
D) Lien avec d’autres enfants de l’internat :
E) Tuteur :
F) Parrain :
G) Commentaires : Les deux premiers jours, elle était un peut à l’écart. Et ensuite, c’est venue naturellement avec le groupe et depuis , elle est toujours avec les autres.Elle a la même difficulté , c’est la communication en français.

Hamady 30/10/2015
Avec Gambo nous avons rencontré les deux parents de Fatchimata cet après-midi ( en présence de la fille). Pour commencer nous leur avons informé que leur fille n’a cessé de pleurer depuis le jour où elle est venue à l’internat. Nous souhaitons d’abord connaître les raisons qui poussent cette fille à pleurer toujours (quand on sait qu’elle n’est pas à sa première année à l’internat). Les deux parents nous ont dit ignorer les raisons(eux mêmes) Mais que leur peut nous les dire. Après un long moment d’hésitation, elle affirme qu’elle a toujours de l’angoisse depuis son premier jour à l’internat cette année : elle a peur des études, nous dit elle. Pour rappel, j’ai dit au père qu’il nous avait promis de ce renseigner si sa fille avait un prétendant au village. Ses investigations ont confirmé que Fatchimata a un copain dans le village. C’est ce dernier qui s’opposerait à ses études à l’internat. Eux en tant que parents n’ont aucun prétendent pour leur fille. Le père a affirmé devant tout le monde que son vœux principal est que Fatchimata continue ses études pour honorer sa famille. Elle est l’espoir de ses parents. La mère qui était du même avis a ajouté que l’internat donne la meilleure éducation aux enfants de leur village. Fatchimata a finalement promis de ne plus jamais pleurer et de se remettre au travail. J’ai rappelé à Fatchimata ce qu’on attend d’elle : redevenir cette fille agréable et détendue qui a toujours le sourire avec les adultes, qu’elle fut dans le passé.
A mon avis Fatchimata et sa famille ont mis à profit la matinée d’aujourd’hui pour prendre la décision de la laisser poursuivre ses études. Car, ils ont été suffisamment informés de la position de l’internat vis à vis du comportement de cette fille.
Comme les anglais disent wait and see.

Hamady 23/10/2015
Fatchimata avait séché ses larmes il y a quelques jours. Mais depuis qu’elle a eu son père au téléphone, hier, elle a repris. Elle a passé toute la nuit à pleurer. Elle ne voulait même pas partir à l’école ce matin. Il a fallu l’intervention de la surveillante. A mon avis, nous devons convoquer les deux parents de cette fille à l’internat afin de connaître le fond du problème et prendre une décision ensemble. Fatchimata est en souffrance depuis son arrivée. Et ses parents ne semblent pas être étrangers à cette situation. Son père est joignable par téléphone pendant la nuit. Je propose de l’appeler ce soir pour lui demander de venir avec sa femme.

Hamady 19/10/2015
l’expérience nous a prouvés que des filles qui adoptent les attitudes comme la sienne, ne font pas plus de deux ans à l’internat. Et il n’est plus possible pour un enfant de quitter l’internat sans une formation. Si elle continue dans son idée de quitter l’internat pour se marier, elle doit faire un choix entre faire une formation rapide ou décrocher son brevet (qu’elle cette année). Elle pourra venir me voir quand elle se décidera. Mais je lui ai tout de même rappelée qu’elle a les moyens de décrocher son brevet. Mais il lui faut de la volonté. J’ai l’impression que cette fille a un sentiment de culpabilisation. Je ne sais de quoi elle se culpabilise. Sinon, elle aime l’internat.

Entretien Rabba& Fatchimata du 14 Octobre 2015
Après l’avoir mise en confiance je lui ai expliqué pourquoi je l’ai appelé, je lui ai fait comprendre que j’ai constaté que son humeur était différente des autres années et qu’elle a mis du temps à venir à l’internat cette année et qu’il me semblerait qu’elle passe du temps à pleurer à l’internat.
Je lui ai expliqué que la situation dans laquelle elle est, aujourd’hui, aura un impact négatif sur sa scolarité et que moi je suis disposée à l’aider si elle peut me faire confiance.
Elle est restée longtemps silencieuse, la tête baissée et massait ses doigts.
20 mn après je lui ai dit que je vais lui poser un certain nombre de question si elle peut me répondre .Elle secoua la tête pour me dire oui.
Rabba : il y’a un problème qui te dérange ?
Fatchimata : Oui
Rabba : peux-tu me parler de ce qui te dérange ?
Fatchimata : secoua la tête pour dire oui, elle fait des soupirs fréquemment
Rabba : Tu as un problème avec un enfant ou un adulte ici à l’internat ?
Fatchimata : Non
Rabba : Alors je t’écoute
Elle commença à verser des larmes, pendant une vingtaine de minutes elle pleurait je l’observais .Je lui ai dit que je ne peux l’aider que si elle me disait ce qui l’a dérange.
Rabba : as-tu un ami garçon ou un copain ?
Elle resta silencieuse
Rabba : avec qui tu as un problème ?
Elle resta silencieuse, puis j’ai commencé à citer les membres de sa famille un à un. Arrivé à sa maman elle secoua la tête pour dire oui en pleurant je lui ai demandé si c’est bien avec sa maman qu’elle a un problème, elle répond OUI. Pour les autres elle disait non .Pour le copain elle n’a pas voulu répondre
Je lui ai demandé si elle veut rentrer chez elle, elle me dit non, elle dit qu’elle voudrait rester à l’internat. Je lui ai dit que si elle pense qu’elle n’est pas prête pour en discuter on peut reporter notre échange pour plus tard. Elle a dit qu’elle peut me dire mais pour une autre fois.
Alors je lui demandé de rincer son visage et d’aller se détendre.
Vu le temps qu’à prit cet entretien et son anxiété on a arrêté l’entretien qui a duré 1h 17mn.

Hamady 10/10/2015
Cette fille a l’air malheureuse depuis son arrivée cette année. Elle a perdu son sens de l’humour et sa bonne mine habituelle. Je l’ai appelé hier pour la rassurer. Je lui ai dit qu’à son age toutes filles du village passent par cette étape assez compliqué (où l’envie d’être au foyer domine toutes leurs pensée). Elle reste encore jeune pour se marier. Elle peut demande à son prétendent aux moins trois pour le mariage. Et s’il l’aime vraiment, il attendra. Je lui ai même proposé de nous mettre en contact avec le Monsieur en question. Comme d’habitude, elle n’a pas prononcé un mot. A la fin, elle m’a seulement dit merci.
Par ailleurs, j’ai demandé à Yagana de lui parler afin de la faire raisonner. Parce que je vois que les deux filles sont assez proches.

Hamady 03/10/2015
Fatchimata est arrivée à l’internat hier nuit, accompagnée de son père. Ce matin vers 6h30mn, le père m’a trouvé au bureau pour m’annoncer que sa fille ne veut plus rester à l’internat et qu’il ignorait les raisons. J’ai fait venir Fatchimata afin de connaître ses raisons. Elle n’avait pas voulu s’exprimer dans un premier temps. Dans un discours franc et direct, je lui ai expliqué que l’internat n’est pas non plus prêt à la retenir de force. C’est l’occasion pour elle de parler devant son père et le directeur de l’internat. Ensemble nous prendrons les décisions qui s’imposent. Pour la rassurer, j’ai dit qu’il ne peut y avoir que deux raisons : la peur de l’échec scolaire ou une idée reçue dans le village (Mariage ?). Pour la première, elle n’avait pas de raison. Elle a obtenu la moyenne dans les deux compositions pour passer en troisième. Donc, elle a le niveau requit pour décroché son brevet. Quant à la seconde, je lui ai demandé de nous l’expliquer. Tout d’un coup, elle nous dit qu’elle va rester. Entre temps le père avait fondu en larme. En voulant savoir si cette décision était pour nous faire plaisir, j’ai donné l’exemple de Bichara qui a été claire avec nous en disant qu’elle ne veut ni de l’école ni de l’internat. Elle a répété qu’elle va rester pour continuer ses études. Au père j’ai demandé, si sa fille a déjà un prétendant. Il a répondu que c’est ce qu’il redoute. Mais il se renseignera une fois au village. J’ai dit que la mère pourrait savoir, il a défendu le contraire. Mais la fille, elle dit qu’elle en a. Elle n’a pas voulu en dire plus. Même quand je lui ai demandé si c’est son prétendant qui lui dit d’arrêter ses études pour se marier. Sur ce point, je pense que le père ne nous a pas dit toute la vérité. Malgré tout, nous avons fait un petit calcul du temps que sa fille a passé à l’internat, le temps qui lui reste faire et le montant que l’internat investit elle chaque année. Un calcul qu’il a très bien compris.

Ali : Mission de suivi 08/2015
Village Dounamari
1. Nom de l’enfant :
Fatchimata
2. Nom du père :
Idi
3. Nom de la mère :
Mairo
4. Evolution de la famille :
10 enfants
5. Etat de santé de l’enfant Bon
6. Description ante de l’enfant :
Respectueuse et calme
7. Changements observés Docile et polie
8. Réaction de l’enfant Elle est venue nous saluer joyeusement.
9. Motivation Continuation des études.
10. Activité de l’enfant au village Tâches ménagères.
11. lavage des mains : Fait
12. brossage : Fait
13. Bain : Fait
14. Lessive Fait
15. Transfert des règles d’hygiène fait
17. Utilisation de la moustiquaire Accrochée
18. Prise des médicaments Respectée
19. réponse du père :
Quel métier pour votre fille ? ce que l’enfant veut faire.
Vivra-t-elle en ville ou au village ? selon sa volonté
Allez-vous la laisser terminer ses études ? Le mariage ? il n’y a aucune inquiétude. Quant au mariage, ça peut attendre.
De retour de l’internat, vos enfants sont-ils bien intégrés dans leur famille, dans le village ? Elle est toujours avec les enfants de l’internat du village
Quelles sont les réflexions faites par votre enfant du retour de l’internat ? elle parle de la continuité de ses études.
Commentaire du père : Que dieu aide nos enfants à avoir de bons caractère.
21Commentaire du directeur pédagogique : Un père qui croit aux profits énormes à tirer par sa fille des œuvres de l’internat.

Mission de suivi 08/2014
Village Dounamari
1.Nom de l’enfant :
Fatchimata Idi
2. Nom du père :
Idi
3.Nom de la mère :
Mariama
4. Evolution de la famille :
9 enfants dont 3 garçons. Elle est la 3ème enfant
5. Etat de santé de l’enfant Bon
6. Description ante de l’enfant :
Respectueuse
7. Changements observés Travailleuse
8. Réaction de l’enfant Absente
9. Motivation Pour avoir le savoir
10. Activité de l’enfant au village Cultive au champ
11. lavage des mains : Fait
12. brossage : Fait
13. Bain : Fait
14. Lessive Fait
15.Transfert des règles d’hygiène Fait
17.Utilisation de la moustiquaire Fait
18.Prise des médicaments Fait
19. Commentaire du père :
Quel métier pour votre fille ?

Allez-vous la laisser finir ses études ?

Quelles sont leur réflexion de retour de l’internat ?
Faire de hautes études. Parce que chez nous le poste d’enseignant est poste de subalterne

Elle finira ses études

Elle parle toujours des bienfaits de l’internat dans sa vie
21. Intégration de l’enfant dans le village Elle ne sort pas de la maison. Elle est toujours avec sa mère
22. Education reçue à l’internat Nous sommes très satisfaits
23Commentaire Hamady : Un père qui aime beaucoup l’école et souhaite qui sa fille sorte avec un diplôme supérieur.

30/12/2013
Fatchimata & Rabba : la vie à l’internat est bien d’après elle à cause des études et l’école coranique. Elle a des difficultés en français et maths. Elle se porte bien elle voudrait devenir infirmière après ses études.

MISSION ASSAN 12/2013
- Nous ne pouvons pas comprendre la durée dit le père de Fatimata car il ya aucun enfant du village qui est fonctionnaire et nous n’avons pas été sensibilisé sur ça.
J’ai expliqué la durée pour les emploies mayens et superviseurs

08/13 Entretien avec la mère de Fatchimata
- Quel métier pour votre fille ?
- Son choix sera le nôtre
- Vivra-t-il en ville ou au village ?
- Partout ou le destin la conduira
- Allez-vous la laisser terminer ses études ?
- Le mariage ?
- Nous sommes déterminés. Qu’elle étudie, le mariage après.
Je l’informe du redoublement de sa fille ;elle me dit que c’est Dieu qui l’a voulu et qu’elle souhaite bonne chance à sa fille pour la nouvelle année.
- De retour de l’internat, vos enfants sont ils bien intégrés dans leur famille, dans le village ?
- Très bonne intégration
- Quelles sont les réflexions faites par votre enfant du retour de l’internat.
- Aucun commentaire
Commentaire du Directeur : Une mère qui pense à l’avenir de sa fille et qui croit à l’internat

Mise en dossier le 06 Juin 2013 ; Evaluation atelier conte
Fatchimata Idi : elle a des idées pour faire le conte surtout en langue traditionnelle (béribéri). Ce qui lui fait défaut c’est qu’elle ne veut pas parler le français sans doute pour ne pas faire de fautes.

Rapport pc 260313
FATCHIMATA Maîtrise maintenant correctement les accords du participe passé. Elle aussi éprouve encore des difficultés pour faire la différence entre le masculin et le féminin

Rapport pc fév rier 2013 Fatchimata se débrouille vraiment bien sur informatique et progresse…..Pour certains (Fatchima et Amsatou) j’ai augmenté le niveau et j’ai intégré l’accord du participe passé du verbe avoir avec le COD…autant dire que là elles sont perdues…J’ai également ajouté l’accord des adjectifs qualificatifs et tous ont de grandes difficultés…

Mise en dossier le 23/11/2012 : Le 15 Novembre 2012 : Entretien avec Fatchimata Idi par Aichatou Moussa : J’ai passé de très belles vacances. J’ai travaillé dans les champs avec mes parents, frères et sœurs. Je travaille beaucoup à la maison, je pile le mil et je prépare le repas tous les jours. Je me suis beaucoup amusé avec mes amies et mes sœurs. Je me sens très bien à l’internat car je m’entends avec tout le monde. Je vais bien travailler à l’école.

PC 13112012 atelier de remediation
Nous avons commencé le futur simple avec les 4 enfants. Finalement cela s’est plutôt bien passé. Fatimata assimile bien. Aichatou a beaucoup de mal mais elle est tellement motivée que cela compense un peu.
Vendredi 16/17H : Nous avons commencé l’imparfait de l’indicatif présent. Bichara, Amsatou et Fatimata ont bien assimilé le cours

RE du 20 Février 2012 :
Evaluation des enfants en difficultés scolaire : Les enfants ont été évalués sur les quatre temps de l’indicatif. Les remarques qui ont été faits dans ces évaluations sont : Pour Mahaman Cheigou bien qu’insignifiant, mais il y’a au moins un tout petit progré. Bichara a certe des difficultés mais on sent en elle une volonté de vouloir les surmontées. C’est le même cas chez Amsatou et Fatchimata, elles ont de la volonté mais ont beaucoup de retard sur les autres enfants de leurs niveaux. Quand à Aichatou Chaibou, elle na pas d’acquisition de connaissance la permettant de suivre le groupe. Yaou Brah à enregistrer une petite progression, mais c’était sans la présence de Salissou qui n’a pas la volonté de travailler. Les résultats des compositions scolairedu Cm2 sont attendus pour statuer sur son cas. Le groupe qui va avancer sur le temps « Futur » c’est : Bichara, Amsatou, Fatchimata et Yaou. Pour le tableau d’encouragement, l’idée est de motiver les enfants qui n’ont pas un niveau d’exellence mais ont de la volonté de travailler et sont en progression. Les enfants retenus sont : Bichara pour le collège, Dayaba Souley et Marwana Maliki pour le primaire.
Mise en dossier le 03 Avril 2012 :
Le 28 Avril 2012 : Entretien avec Fatchimata Idi par Nana Fassouma : Elle est d’une famille polygame (son père a deux femmes). Elle a quatre sœurs et six frères dont deux élèves seulement. Fatchimata est timide de nature et vie en harmonie avec tous les enfants de l’internat. Son désir c’est d’être infirmière à l’avenir car dit-elle c’est un métier qui lui plait beaucoup. Je lui ai conseillée de s’armée de courage et elle peut réalisée son souhait. Elle dit aussi qu’elle sera parmi les première à revenir à l’internat après les vacances.
Le 14 Mai 2012 : RE. 05. 2012 :
Fatchimata IDI : Elle est une fille respectueuse toujours souriante et timide. Elle s’entend bien avec ces pairs, aime jouer et causer. Sur le plan académique elle a des difficultés mais a de la volonté pour les surmonter. Elle est dans le groupe suivi par Pascal. Aime rendre services soit à la cuisine ou pour faire des tresses à ces camarades. Sur son hygiène elle est propre et est en bonne santé. Elle a une mère qui s’intéresse beaucoup à sa fille d’après Hassan AGR.
Mise en dossier le 26 Mai 2012 pc
Evaluation élèves en difficultés. Pré requis classe de primaire. Enfants scolarisé
de la CM2 à la 5ème

Les élèves ont été évalués sur les objectifs suivants :
-  O1 : Savoir conjuguer au présent, futur et imparfait les verbes du 1er et du 2nd groupe
-  O2 : Règles orthographique de base (a/à ; ou/où ; son / sont etc….)
-  O3 : Maîtrise des opérations simples (addition, soustraction et multiplication)
-  O4 : Savoir ordonner des nombres du plus petit au plus grand
-  O5 : Compréhension d’un problème simple
A = Acquis MA = moyennement acquis NA= non acquis

Fatchimata Idi 6ème
O1 : 7/10 A
O2 : 5/10 MA
O3 : 8/8 A
O4 : 2/2 A
O5= 0/5 NA
Français 12/20 calcul 10/20
Fatchimata est très studieuse. Elle est venue avant l’évaluation pour se renseigner sur le contenu. Les savoirs de base sont acquis globalement. Elle fait preuve d’une très grande motivation. C’est la meilleure élève parmi les enfants en difficultés que j’ai suivi. Elle mérite d’être encouragée.