Internat guidan raya yaran karkara

Accueil > Dossier enfants > Promotion 2011 > Nafissa Abdou Khadre

Nafissa Abdou Khadre

FICHE DE PRESENTATION
PROMOTION 2011
NAFISSA ABDOUL KHADRE barmo
générales :
Age : 13 ans
Sexe : Féminin
Village d’origine : Tégoumar
Date d’arrivée à l’internat : 15 Septembre 2011
B) Composition de la famille et situation socio-économique :
Nom du père : Abdoul Khadre
Nom de la mère : Fati
Profession du père : directeur d’école dans le village de tégoumar. Ménage : 06 membres
Patrimoine du ménage : 01 champ
Revenue :Père salarié plus agriculture
C) Lien avec les personnes resources :
D) Lien avec d’autres enfants de l’internat :
E) Tuteur :
F) Parrain :

G) Commentaires : Dés le lendemain de son arrivée, elle s’est mis dans le grand groupe et sans géne.Elle est le plus souvent avec les adultes(nounous)les temps de liberté.Comme les autres nouveaux,elle a un problème de communication en français.
Hamady 13/09/2015
Torat est passé est donner bonjour à l’internat. Il est à Zinder pour le mariage de son oncle maternel. Il a confirmé son souhait de reprendre sa 3ème à Zinder. Il a déjà un tuteur (m’a t il confirmé). Il ira au village après le mariage. Mais il promis qu’il sera à Zinder avant le 28 septembre pour la rentrée.
Hamady 08/2015
Courant juillet, j’ai eu Torat au téléphone. Nous avons parlé de son avenir à l’école. Il m’a réaffirmé qu’il souhaite continuer ses études à Zinder. Il logera dans une famille d’accueil (chez un tuteur). Pour le moment, il ne connait pas le nom de son tuteur. Mais il est sûr d’en trouver un avant la rentrée. Je l’ai informé de la volonté de l’internat de l’accompagner pour une année scolaire supplémentaire. Il était très content. On poursuivra la discussion prochainement.

Hamady 06/2015
Torat a échoué son BEPC. il est retourné au village

Hamady:04/2015
Avec Ali, nous avons interpellé Nafissa sur ses résultats scolaire. Pour introduire, nous avons tendue ses copies de devoir afin qu’elle nous explique ses mauvaises notes. N’ayant rien à dire, elle est restée debout pendant un moment. En fait cette fille est immature dans sa tête. Elle n’a aucune notion de responsabilité. Elle se comporte comme si elle était en vacance à l’internat. Comme d’habitude nous encore haussé le ton avec lui afin qu’elle se remette au travail. Au delà du discours, elle a été privée de toutes les activités périscolaires des weekend jusqu’à la fin de l’année scolaire. Elle révisera ses leçons à la place.
Hamady 20/12/2014
Quant à Nafissa, après lui avoir rappelé ses notes (qui sont insuffisantes), nous lui avons dit qu’elle apporte une mauvaise influence sur toutes les filles qui l’approche. A partir de ce soir, elle sera transférée dans la chambre des trois filles de Karakara (Aïchatou Oumarou, Ramatou Brah et Moursalatou Hassan). Ces dernières ont été informé en amont. Je leur ai dit de ne pas accepter qu’elle perturbe l’ordre dans la chambre.
Hamady 19/12/2014
En faisant une petite réflexion sur les notes des enfants, on s’aperçoit que les filles de la chambre de Nafissa (Alia 07, Haoua Ali, Aïchatou Samaïla) sont tous endormies. Il en est de même pour l’amie de cette dernière (Maria). Nafissa étant le chef de fil de ce groupe ne travaille pas non plus. Elle est trop distraite malgré les mesures d’encadrement. Elle a signé un engagement qui l’oblige à obtenir la moyenne au premier semestre sous peine de se faire exclure de l’internat. Récemment, une fille qui travaillait bien (Djamila Issaka), est rentrée dans son cercle. Et depuis ses résultats commencent à chuter aussi. La question est de savoir si Nafissa ne serait pas entrain de déteindre sur ses enfants.

Hamady 17/11/2014
Hier soir j’ai rendu visite à Nafissa pour m’enquérir de son état de santé. Elle va beaucoup mieux. Je l’ai même trouvé entrain de réviser ses leçon. Son grand père m’a dit qu’elle n’a pas piqué de crise depuis son arrivée. Voulant savoir comment a t elle piqué cette crise, elle m’a que Ramza qui la titillait. Elle riait et soudain, elle perdu connaissance pour se réveiller chez le tuteur 45 minutes après. On l’observe d’ici la fin de cette semaine pour son retour.
Hamady 15/11/2014
Hier, après les études surveillées, Nafissa a piqué une crise. Elle s’était évanouie pour une trentaine de minutes. En fait Nafissa croit beaucoup trop à cette affaire de génie qui lui a été inculquée par ces parents eux même. Je l’ai amené chez son tuteur dans la nuit pour quelques jours. Elle y sera régulièrement suivie.

Hamady 01/11/2014
Nafissa est revenue à l’internat hier soir. Elle était accompagnée par sa mère. Je lui ai dit que la prochaine fois qu’elle va se bagarrer, elle aura un congé de trente jours chez le tuteur. Et la troisième fois, c’est pour toute l’année scolaire.
Par ailleurs, je lui ai fait signer un engagement d’obligation de résultat (comme l’année dernière).

PC octobre 2014

Encore des problèmes de disciplines, Nafissa s’est battue
Elle est exclue 8 jours chez le tuteur.

Mission de suivi 08/2014
Village : walalewa
1.Nom de l’enfant :
Nafissa
2. Nom du père :
Abdoulkadri
3.Nom de la mère :
Fati

4. Evolution de la famille :
5 enfants
5. Etat de santé de l’enfant Elle a eu la manifestation de la crise d’hystérie (traitement traditionnel)
6. Description ante de l’enfant :
Collaboratrice, calme, respectueuse et sympathique
7. Changements observés Evolution dans le bon sens
8. Réaction de l’enfant Très contente de nous voir
9. Motivation Pour un enseignant, son rêve est de voir ses enfants aller à l’école
10. Activité de l’enfant au village Travaux ménagers
11. lavage des mains : fait
12. brossage : fait
13. Bain : fait
14. Lessive Fait
15. Transfert des règles d’hygiène Fait
16. Utilisation de la moustiquaire fixée
17.Prise des médicaments effectuée
18. quels sont vos sentiments à l’égard de l’internat ? Nous avons une vision positive de cet endroit
19. Quelle est l’intégration de votre enfant de retour de l’internat ? Elle est tout le temps à la maison
20. Quelles sont leur réflexion de retour de l’internat ?
Elle en parle à sa mère des différents événements qui se sont déroulés à l’internat
21. Allez-vous la laisser finir ses études ?
Sans aucun doute
22. Commentaire du père :
Je suis très content de son niveau car les enseignants qui dispensent des cours des vacances m’ont fait savoir qu’elle est de loin devant les autres enfants du village sur le plan travail
23. Commentaire du directeur : Aucun problème pour la poursuite de la scolarité de Nafissa mais les différents problèmes conjugaux(le père à pris une 2eme femme) risquent de l’affecter car sa mère n’est pas toujours au domicile conjugale

Hamady deux nuits après son retour, la crise de Nafissa s’est manifestée à nouveau. Elle est retournée chez son grand père le lundi soir.
Hamady : Hormis Ousséina, toutes les grandes filles qui étaient malades sont revenues à l’internat le dimanche 27 avril. Elles vont toutes bien sauf Bindi qui présente encore des signes de faiblesse.

Hamady 13/04/2014
Nafissa a piqué une crise d’hystériele jeudi 10 avril 2014. Elle avait commencé par dire qu’elle avait mal au sein. Après elle est rentrée dans un état second où elle faisait des hallucination. Elle a été placée chez son grand père pour quelques jours. Lors de la dernière visite du directeur elle allait mieux.

Hamady 22/02/2014
Toutes les filles qui s’étaient retirée de l’atelier élégance dont Nafissa, ont envoyé une lettre à la direction de l’internat pour présenter des excuses et annoncer leur engagement à reprendre les répétition.

10114 maz
Nafissa
De retour de la ville,nous l’avons écoutée et nous lui avons notifié qu’elle ne sortira plus
pendant les sorties des enfants jusqu’à ce qu’elle apporte son bulletin du 1er semestre.
Elle a fait la tête pendant quelques jours et tout est rentré dans l’ordre.
Au cours de ces congés,elle avait voulu sortir à l’instar des autres enfants mais je lui ai dit qu’elle
n’en a pas le droit ;elle est retournée à l’intérieur et elle a pleuré à chaudes larmes ;elle est revenue à la charge mais j’ai refusé catégoriquement ;actuellement,elle m’évite et nos rapports sont froids.

31213 nafissa est partie en ville avec deux amies alors qu’elle avait deux heures de pause à dan bassa entre des cours. elle n’a prévenu personne à l’internat et on ne savait pas où elle était. elle est revenue à l’heure pour la suite des cours.
commentaires de hamady :

Avec Mazika nous avons reçu Nafissa. Elle rappelle bien de son engagement écrit. Elle sait aussi ce qui l’attend si elle n’a pas dix moyenne au premier semestre. Néanmoins, nous sommes revenu sur ce qu’on attend d’elle avec un ton assez ferme. Mais durant tout l’entretien, elle est restée égale à elle même : une fille insouciante. Avec un sourire, elle s’est réengagée à avoir 10 au premier semestre. A mon avis nous sommes dirigeons vers sa sortie chez le tuteur pour le reste de l’année.

17 06 13 le père de Nafissa n’est pas à tanout mais dans un autre village Dan Melé.
mazika
17 06 13 bonjour à tous
son père était instit à tégoumar et nous a bien aidés lors de l’installation du projet.
il tient à l’instruction de ses enfants et comme il nous a entendu dire que nous manquions de filles "rurales" il a pensé à juste titre qu’il avait une opportunité de faire éduquer sa fille. le père de youssouf 07 est aussi instit et celui deyamouna aussi et de nourra 09 aussi.
il avait essayé d’éduquer sa fille nafissa lors de son cursus en primaire à tégoumar.
donc liliane je te réponds, c’est un homme qui pense qu’il faut éduquer les enfants. et il a payé pour sa fille. (pas 75000 par mois, mais bon, il a quand même tenu sa parole !!)
cela dit s’il vit maintenant à tanout, cela est certainement un argument pour qu’il reprenne sa fille avec lui.
nous ignorions qu’il travaillait à tanout maintenant.
la mère fait ses études d’agent de santé ou infirmière , à zinder je crois.
bonne journée anne

Le 16 juin 2013 00:19, Liliane IZAMBARD a écrit :
Je n’ai pas oublié ce facteur essentiel du pourquoi un enfant vient à l’internat et en particulier Nafissa. Tu as raison sur ce point et effectivement je ne l’ai pas notifié et je rejoins ta décision, elle n’a pas besoin d’être à l’internat puisque son père peut doublement la prendre en charge surtout si elle peut poursuivre sa scolarité là où elle vie.
D’ailleurs pourquoi son père tenait tellement à ce qu’elle vienne à l’internat, hormis le désir de voir sa fille à l’internat ?
Voilà donc mon avis d’un point de vue psychopédagogique.
Liliane IZAMBARD

Pc 15 06 13Je pense que liliane oubli un élément important...
Pourquoi cette jeune fille est arrivée à l’internat ?
Parce que son père était instituteur à Tégoumar pendant un certain temps et qu’il avait sollicité le projet pour que nous prenions sa fille qui avait d’excellent résultats scolaires. Son père s’est engagé à payer 75.000 FCFA par mois et il le fait depuis 2 ans.
Cette jeune fille ne répond pas aux critères habituels de recrutement car son père est fonctionnaire. Ce dernier est aujourd’hui affecté à Tanout. Sa maman est infirmière en formation.
Quelle niveau d’information a Nafissa du pourquoi de sa venue à l’internat. Les enfants parlent entre eux et ceux de Tégoumar savent pourquoi elle est là.
La venue de Nafissa a l’internat est donc d’abord le désir de son père et elle peut se dire que si son père a les moyens de payer sa scolarité, elle aurait pu rester à Tanout faire ses études. Sa démotivation est sans doute lié à sa période de puberté amplifiée par des questionnement sur une volonté de ses parents de "l’abandonner" en l’a plaçant à l’internat.
Personnellement je me suis prononcé pour son exclusion car elle peut très bien suivre sa scolarité à Tanout dans sa famille.

Mise en dossier le 06 Juin 2013 : Evaluation théâtre
Nafissa : elle aime jouer le rôle qui la met en confrontation avec une autre et elle a accepte de jouer les rôles les plus vils ;
3 06 13
les filles n’ont pas de lame de rasoir avec elles mais elles peuvent achéter et rentrer à l’intérieur sans qu’on les voit. maz
Mise en dossier le 23 Mai 2013 : RE du 20/05/2013 :
Nafissa a subit une sanction pécuniaire de 50% de son argent de poche pour manque de motivation.

3 06 13
les filles n’ont pas de lame de rasoir avec elles mais elles peuvent achéter et rentrer à l’intérieur sans qu’on les voit. maz

2 06 13 Bonsoir
le père de Nafissa a passé au niveau de l’internat.
je lui ai relaté ce qui s’est passé entre sa fille et Nana Aicha.
Ensuite,nous avons parlé du travail de sa fille ;il lui fau 11,45 pour passer
en classe supérieure.
Il avait qu’il ne pense que sa fille aura un autre cadre aussi idéal pour étudier.
Il a passé auprès de l’économe pour payer les frais de scolarité de sa fille.
Mazika

Voir dossier nana également (liliane)

13 05 13 rapport samba Nafissa et Nana Aicha ont étés envoyés chez leurs tuteurs respectifs pour le reste de l’année scolaire après une décision de la réunion éducative du 06 Mai 2013. (Ce qui est curieux ; depuis qu’elles ont été envoyés chez leurs tuteurs, à chaque descente de l’école Nana Aicha accompagne Nafissa jusqu’à chez son tuteur qui n’est pas aussi loin de Dan Bassa pour retourner elle aussi chez son tuteur). Est-ce que la bagarre ne les a pas rapprochées d’avantage ? Les autres enfants disent qu’elles sont devenues maintenant des amies.
7 05 13 mazika :Ce matin à la réunion éducative, le point sur la bagarre entre Nana Aicha et Nafissa a été porté
à l’ordre du jour.
A l’unanimité, toute l’équipe éducative à proposer d’octroyer un congé à ces deux filles et les raisons sont nombreuses qui justifient ce renvoi provisoire.
1. Nana Aicha
• Ce n’est pas la première fois qu’elle s’en prend à des filles qui sont physiquement inférieures à elle.
• Quand elle commence la bagarre, elle n’écoute personne
• La morsure sur une partie trop sensible de Nafissa
• La peur qu’elle influence les autres filles surtout celles de sa zone
• La peur qu’elle répande l’idée du mariage auprès des grandes filles
• La hantise qu’elle contamine les autres avec son idée anti études
• Si cette fille reste impunie avec tous les actes qu’elle pose cela fera école
Nous avons rencontré avec Samba son oncle qui a dressé un tableau sombre de Nana Aicha.
- Elle est une sauvageonne, sournoise et mesquine.
Elle a séjourné chez moi du retour du village avant de regagner l’internat mais elle n’est jamais revenue nous voir alors qu’elle sort régulièrement de l’internat, nous savons les raisons pour lesquelles, elle ne vient pas ici :nous lui donnons des conseils pour qu’elle termine ses études et on lui demande de prendre l’exemple de tous nos enfants filles comme garçons qui vont à l’école.
Nous sommes sceptiques par rapport à la poursuite des études de Nana Aicha mais nous allons l’accueillir à bras ouvert ; nous vous remercions beaucoup.
A 16 heures, il est venu à l’internat et après avoir exposé les faits devant les deux filles, il est reparti avec sa nièce
2. Nafissa
• Au moment de la bagarre, elle avait une lame et n’eut été l’intervention rapide des adultes, elle allait l’utiliser sur le corps de Nana Aicha
• Trop de bagarres antérieures et avec les filles et avec les garçons
• Le matin, elle s’est battue avec Nana Aicha et l’après midi, elle s’en prend à Safia
Son grand-père qu’on a rencontré était furieux car déjà il n’était pas content de son bulletin du 1er semestre.
Tout comme l’oncle de Nana Aicha, nous lui avons exposé les faits et il a pris sa petite pour rentre à la maison.
Pour l’équipe éducative aucune de ces filles ne reviendra à l’internat pour cette année ; Nafissa rentrera chez elle après les compositions et si jamais elle a la moyenne pour redoubler, il faut statuer sur la nécessité de ce redoublement avec un séjour à l’internat.
Nana Aicha restera chez son oncle pour passer son examen.
Si elle échoue, elle peut dire adieu à l’internat ; si jamais elle admet, il faut réfléchir si cela vaut la peine de garder une fille qui n’a aucun amour pour les études à l’internat.
Nous avons regroupé tous les enfants pour les informer de notre décision et ils étaient presque tous indifférents.
Le directeur

Mazika c consternant et nafissa à besoin d un traitement urgent. Si tu juges que nana doit être exclue pdt qq temps tu vois en conseil de discipline mais nous on suit, d’autant que son maintien à l’internat est suspendu à son Cfepd et à son comportement. elle s est bcp battue ces derniers temps !
Amitiés. Anne et Luc
Cause de la dispute
5 05 2013Bonjour
Nafissa était venue au hangar là ou la O7 était en train de faire l’activité
espace parole ;nana Aicha lui dit de continuer son chemin car il n’y a pas
ses amies ici.
elles ont échangé quelques amabilités et Nana était intervenue pour les separer.
A la fin de l’activité,Nana Aicha était venue demander à Nafissa de repeter ce qu’elle
avait dit tout à l’heure ;la dispute éclata et Nafissa réussit à mettre la main sur Nana Aicha ;
Moutari était intervenu mais Nana voulait rendre le coup qu’elle a reçu.
Dans l’après midi,elle profita d’une altercation entre safia et Nafissa pour s’attaquer à celle-ci.
Mazika

5 05 13 ce matin,il y a eu un accrochage entre Nafissa et Nana Aicha.
Tous les éduacteurs lui ont parlé mais Nana Aicha n’écoute personne.
Arrivé sur le lieu,je leur ai demandé de me suivre au bureau ;comme elles piaillaient,je leur dit d’aller
se battre mais qu’elles sachent qu’elles vont récolter les pots cassés.
Avant de sortir,j’ai demandé à Samba de s’occuper d’ellles.
dans l’après midi,nana Aicha est allée rejoindre Nafissa et elles ont commencé à se bagarrer ;nana Aicha a mordu
Nafissa à la poitrne.cette dernière a informé sa mère qui m’a appelé pour me demander ce qui se passe entre Nafissa et ses camarades.
Si ce n’est pas trop exagéré,j’allais les mettre chez leur tuteur jusqu’en fin d’année.
Mazika
Nb Comme la mère de Nafissa avait dit que sa fille souffre à la poitrine,j’ai demandé à Ramatou
de regarder.elle a mordu le sein de nafissa qui est enflé et on voit la trace des dents.
J’ai appelé Naraka pour venir l’état de santé de Nafissa.
Mazika
Echange av pc 12 04 13
Av le père de nafissa a beaucoup investi : comment prend il les notes de sa fille ?
Pc ba il est venu il avait l’air abattu....la maman est venu aussi elle était plutôt révolté contre sa fille en disant que c’était la honte pour la famille au village
Entretien individuel mars 2013 maz et pc : Nafissa : cette fille a eu 6,55 et risque le redoublement ou l’exclusion ; nous lui avons dit que son père perd de l’argent car c’est lui qui paye la scolarité ; elle manque de motivation. . Elle semble insouciante et transparente aux discours des adultes

Av mission février 2013
Je demande à mon petit groupe ce qu’ils aimeraient faire s’ils avaient une demi heure de libre. Nafissa répond qu’elle veut écouter la voix de Dieu. Av surprise lui demande où elle l’écoute. « A la radio tantie » et c’est en arabe ? nafissa ne comprend pas la question, c’est nourra ousman qui me répond, « non tantie c’est traduit en haoussa ».
Je ne le savais pas mais il y a une émission de radio qui s’appelle la voix de Dieu.

Mise en dossier le 12/10/2012
Le 08 Octobre 2012 : Entretien avec Nafissa A KH Barmo par Moutari : J’ai passée mes vacances à Walaléwa (Tanout) dans ma famille. J’ai aidée ma maman dans les travaux ménagers. Je n’allais pas au champ. Je m’occupais de mon petit frère qui est un bébé. J’ai causée avec mes camarades du village. Je ne joue pas la nuit car je ne suis pas habituée aux jeux du village et mon père ne me laisse pas sortir. J’ai été accompagnée à l’internat par mon oncle maternel et mes parents m’ont conseillés de ne pas faire de bêtises, de bien travaillé et d’être respectueuse. Je veux travaillée cette année plus que l’an passé. Mes amis à l’internat sont Bichara et Batoula.

Mise en dossier le 23 Mai 2012
Le 17 Mai 2012 : Entretien avec Nafissa par Mazika : Nafissa me rapporta qu’elle aurait entendu des voix qui demandent d’apporter des lames de rasoir pour qu’on la découpe. Elle aurait déjà entendu ces voix chez elle mais n’a jamais parler de cela à ses parents. D’autre part elle affirme que souvent lors des devoirs, ses yeux se ferment et elle ne voit pratiquement rien. Quand cela lui arrive, elle se met à pleurer. Elle a peur selon elle que sa sort des génies. Je lui ai demandé de réciter la sourate de la protection avant de se coucher chaque soir.

Le 30 Avril 2012 : RE : 04. 2012 :
Nafissa Abdoul Khadre Barmo : Est une fille respectueuse, très souriante et ouverte. Elle n’a pas de problème avec ces pairs, elle est souvent avec Bichara, Batoula et Dayaba Ali dont-elle dit que sont ces amies. Elle prend soin de sa féminité et est très propre. Elle est en pleine crise de puberté et n’a pas honte d’accepter les remarques. Elle participe activement aux activités bien qu’ayant des difficultés sur les jeux sportifs. Sur le plan académique il travaille moyennement et n’a pas encore exploitée toutes ces potentialités. Elle est en bonne santé.

Mise en dossier le 30/03/2012 :
Le 29 Mars 2012 : Entretien avec Nafissa A KH Barmo 2011 par Nana Fassouma : Elle me fait savoir qu’elle est l’ainée de sa famille. Elle a un frére et trois sœurs, son père est enseignant et sa mère est étudiante ici même à Zinder dans une école de santé. Nafissa veut suivre les traces de sa mère c’est-à-dire être infirmière dans l’avenir. Pour cela lui ai-je dit, tu dois redoubler d’effort car tes résultats actuels ne sont pas satisfaisants. On s’est quitté avec une promesse de sa part d’améliorer son travail scolaire. Je l’ai encorager tout en la souhaitant bonne chance.

Compte rendu du comité de suivi du 26/03/2012

NAFISSA :
Problématique de l’enfant : Elle a des capacités mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur. Nafissa ne fait pas le maximum. Pourquoi ? Est-elle dans l’acceptation de l’internat ou bien est-ce simplement la volonté de son père (directeur d’école). Risque de fugue ? D’abandon ?
Vie scolaire : Nafissa a eu 10,76 à sa première composition. Elle semblait un peu perdue à son arrivée. Elle est en grosse difficultés en mathématiques et en anglais. Elle comprend bien le français. Elle dit vouloir devenir avocate.
Vie sociale : Après des débuts un peu difficiles, Nafissa s’est bien intégrée à l’internat et participe aux activités périscolaires (théâtre). Elle manque de confiance en elle et elle est très lente. Nafissa reconnaît difficilement ses difficultés et ses torts. Elle est amie avec Dayaba, Ali, Batoula, Bichara et Ousseina. Ses relations au sein de ce groupe sont bonnes. Par contre elle a du mal à s’imposer en tant que responsable de chambre dans sa promotion (nous avons dû changer de responsable).
Hygiène : Elle est très propre et souvent élégante.
Santé : RAS
Contexte familial : Le père est directeur de l’école de Tégoumar. Sa mère est à Zinder dans une école privée de santé. Cette dernière vient peu à l’internat. Le père paie la scolarité de Nafissa et donne beaucoup d’importance à la scolarité de sa fille, il est venu plusieurs fois à l’internat lui parler. Il est une personne ressource importante à Tégoumar (rôle de médiateur lors des fugues des enfants).
Stratégies éducatives :
-  Demander aux répétiteurs de la garder avec les élèves en difficultés
-  Entretien régulier avec les animateurs et éducateurs pour travailler la remise en confiance
-  Se servir des activités périscolaires pour qu’elle prenne du plaisir à l’internat.

Nafissa a été admise à l’internat à la demande écrite de son père qui s’est engagé à participer financièrement à sa prise en charge à l’internat. ( cequ’il fait fev 2012) Elle n’a pas passé les tests habituels d’admission à l’internat. C’est à cette occasion que des dérogations ont été faites pour que les filles des enseignants (et donc fonctionnaires) des villages où on faisait du soutien scolaire soient quand même admises à l’internat si les pères et ou mères ? en faisaient la demande.

4022012
Bonsoir
Hier la mère de Nafissa vint m’informer que sa fille a reçu une lettre d’amour.
Elle s’est précipitée à l’internat pour savoir qui a écrit à sa fille.
Après investigation,l’histoire s’est déroulée à l’internat et que c’est Nafissa qui a écrit une lettre puérille à Issoufou Chagali qui tomba et ramassée par Karima ;ce dernier n’est même pas au courant.
J’ai rassuré la mère et je lui ai dit que ce n’est pas grave pour le moment car en dehors des moments d’activité les garçons et les filles ne se rencontrent pas.
On parla également de la scolarité de sa fille qui à des difficultés malgré les aptitudes positives qu’elle a en français ;elle demanda à sa fille de se consacrer aux études.
Elle est partie rassurée car elle pensait que c’était quelqu’un de l’extérieur qui a écrit la lettre à sa fille ;
Mazika
Mazika50212
Bonjour
C’est Nafissa elle-même qui a appelé sa mère pour lui dire que c’est Youssouf qui lui a écrit une lettre alors que c’était le contraire ;les enfants l’ont entendue et sont venus me le dire et dans la même journée,la mère est venue.
Certainement cette fille avait peur que les autres enfants de son village repandent l’information pendant les vacances.